Non, la route Gisenyi-Kigali n’a pas été coupée le 26 mai 2021 suite au séisme

0
137
  • Une publication mise en ligne le 26 mai sur le compte Facebook « Abraham Luakabuanga », affirme que suite au séisme d’une magnétique élevée, la ville de Kigali et Gisenyi au Rwanda sont séparées. 48 heures après, cette publication qui a été relayée par plusieurs autres internautes a enregistré plus de 803 réactions dont 226 partages. Cette information est fausse précisent les recherches de Congo Check.

« Kigali et Gisenyi séparées aujourd’hui suite à un séisme de magnitude élevé », lit-on sur le compte Abraham Luakabuanga.

Cette publication est survenue au moment où la ville de Goma faisait face à un mouvement des séismes très violents 4 jours après l’éruption du géant volcan du Nord Kivu (Nyiragongo). Au moment où la ville de Goma était secouée, la ville voisine de Gisenyi au Rwanda était aussi touchée par le séisme.

Réactions des internautes

Certains internautes ont cru à cette information. « Franchement nous sommes un même peuple avec ces gens, nous devons l’accepter et vivre avec eux ensemble », commente Marcel Nsase Mbuyi. « Quelque chose se prépare de très catastrophique !!! Il est encore temps d’évacué la population de Goma », note Isaac Mulomba. D’autres n’ont pas cru à cette information. C’est le cas de Henri Mungangi. « Abraham Luakabuanga, cessez avec des fausses informations sans vérification, moi qui vous parle je viens de Kigali pourquoi mentir c’est une érosion daté de plus de 6 mois » dit-il. « Fake news papa Abraham c’est une ancienne image de 2017 », fait savoir Abdoul Buabe.

Dans ses recherches, Congo check a contacté des usagers de la Route Gisenyi-Kigali, des habitants du Coins. Apres vérification, cette information s’est avérée fausse.

Une photo sortie du contexte

Contacté, Mukwaya Olivier, un journaliste rwandais du journal Igihe, a précisé à Congo check que cette photo n’a rien à faire avec la légende qui lui a été attribuée. « Je ne me souviens plus exactement de la date, mais je peux te confirmer que j’avais couvert cette activité il y a plusieurs mois. Il s’agit d’un éboulement causé par des érosions. C’était avant l’éruption volcanique de Nyiragongo à Goma », dit-il.

Par simple curiosité, nous avons constaté que la plaque d’immatriculation du véhicule coincé dans cet éboulement est différente de celle que le pays utilise en mai 2021.

Des usagers démentent la coupure de la route

« Nous avons quitté Goma hier fouillant une éventuelle éruption selon les autorités provinciale. Ici où je vous parle, je suis à Kigali avec ma mère et beaucoup d’autres congolais qui ont quitté Goma. Nous avons traversé des fissures en route mais qui ne peuvent jamais empêcher la circulation », confie à Congo Check, Isaac Boroto, un Congolais qui s’est réfugié à Kigali. «Des gens aiment raconter n’importe quoi vraiment, je vis à Kigali, j’ai reçu jeudi certains de membrees de ma famille qui vivent à Rubavu, ils sont ici chez moi. Où sont-ils passés » ? s’interroge Byabuze Buhini, habitant de Kigali au Rwanda.

Samedi 22 mai, selon les scientifiques de l’OVG, le volcan Nyiragongo est entrain en éruption. Un jour après, la ville de Goma et celle de Gisenyi voisin ont été secouées par des violents tremblements, des fissures ont été remarquables sur le sol, sur des murs et des maisons ont été écoulées.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here