Gisèle Mpela n’a pas été reçue à l’Union européenne, ces photos sont anciennes et hors contexte

0
404

Publiées depuis 4 jours sur Facebook, des photos où on voit une femme qu’on présente comme Gisèle Mpela dans une sorte de conférence, ne cessent de créer le buzz. Surtout avec la légende qu’on leur attribue : elle aurait été reçue au siège de l’Union européenne. C’est faux, ces images datent de septembre 2019, elle participait à une conférence du Digital Life Design, DLD à Bruxelles.

« J’ai été reçue au siège de l’Union Européenne… le lundi tout va démarrer », écrit la page Gisèle Mpela Officielle.

https://www.facebook.com/Gis%C3%A8le-Mpela-Officiel-106049388503808/photos/pcb.109072051534875/109071738201573

Près de 250 commentaires s’en suivent et plusieurs dizaines de partages. Des commentaires divers fusent, et dans la majorité des cas, les internautes disent soutenir cette femme qui a été dans l’actualité congolaise après une affaire qui touche la vie privée du Président Félix Tshisekedi.

L’auteur de la publication a voulu créer un biais cognitif qui suggère qu’elle serait en train de chercher à demander de l’aide des États européens, contre l’actuel Président de la République démocratique du Congo.

Plusieurs autres internautes ont repris la photo comme ici :

#RDC : Gisèle Mpela Yoka, la deuxième femme du Président Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo a été invitée à l'Union Européenne.

Posted by Mboka on Saturday, September 25, 2021

Avec une centaine de commentaires et 14 partages.

Contexte de l’infox

Depuis deux semaines, des vidéos, des posts et même des audios circulent sur la sœur des musiciens Alain et Bouro Mpela. L’affaire touche directement le Président de la République, qui est cité dedans. Des journaux, comme Jeune Afrique, ont même consacré un article dessus. Des personnalités politiques se sont même aussi exprimées, comme le candidat président Seth Kikuni. Mais ce n’est pas tout, face à l’ampleur du buzz, la maison civile du chef de l’État a du écrire un communiqué : « Depuis quelques heures, une vidéo non identifiée a été mise en ligne […] dans le seul but de nuire à son excellence Monsieur le président de la République ». Le texte fait également mention « d’autres vidéos [qui] ont été fabriquées et amplifiées dans le même objectif », sans préciser auxquelles il fait allusion. « Si problème il y a, la tradition africaine préconise l’arbre à palabres comme le moyen efficace de résolution pacifique des différends », précise la maison civile du chef de l’État.

Pourquoi et comment cela est-il faux, voici des éléments

D’abord, la page Facebook en question : elle n’a même pas deux semaines d’existence. Elle a été créée le 21 septembre 2021. Mais elle cumule déjà près de 9000 abonnés et 8000 qui la suivent. Un score qui s’explique par le fait que les publications surfent sur ce scandale.

En voyant les photos, une chose tape directement à l’œil : des personnes sont réunies, sans masques ni gestes de distanciation sociale. En pleine pandémie de coronavirus, et malgré le taux élevé de vaccination en Europe, les gestes barrières sont encore obligatoires ou fortement recommandés dans plusieurs endroits. Il serait curieux que, dans une réunion avec des dirigeants ou représentants européens, il n’y ait pas de masque. Cela veut dire une seule chose : la photo est ancienne, avant janvier 2020 en tout cas.

Nous sommes donc partis de cette hypothèse.

Puis nous avons mis l’image dans un outil de recherche inversée d’images, en essayant de retrouver d’où les photos seraient tirées et où aurait été la première publication. L’outils s’appelle Image Reverse Search (vous pouvez le télécharger gratuitement sur les marchés d’applications). Mais nous n’avons pas trouvé de résultat concluant, à part des posts Facebook qui allaient dans le sens de l’infox, affirmant à tort, que Gisèle Mpela était reçue par l’Union européenne.

Nous avons aussi essayé de chercher avec TinEye, mais là non plus nous n’avons rien trouvé, comme vous pouvez-le voir sur cette capture.

Quand vous ne trouvez pas de résultats avec des outils de recherche inversée d’images, il faut faire le détective et chercher des détails dans les images.

Nous avons alors vu deux détails : sur le badge rouge que portait la femme sur les photos c’est écrit « Optimism and courage ». Et sur une des photos, les gens posent devant un logo DLD. Ce sont ces deux éléments qui nous ont permis de trouver des preuves de la fausseté.

En lisant attentivement, vous pouvez deviner les mots « optimism and courage »

Nous avons alors tapé dans le moteur de recherche Google, les mots : Otptimism and Courage DLD.

 Nous avons alors appris ceci :

  • DLD veut dire Digital Life Design, qui est une conférence internationale organisée chaque année depuis 2011 par le milliardaire et patron des médias Franz Burda. D’ailleurs Mark Zuckerberg y a déjà été invité ;
  • Cette conférence se tient sur 3 jours, chaque année, avec un nombre limité d’invités. C’est un grand rendez-vous d’innovation et de motivation dans plusieurs domaines dont le numérique, la culture ou encore les technologies de protection de la nature ;
  • En 2019, la conférence avait pour thème l’optimisme et le courage. C’est pour cela que c’est écrit sur les badges des participants ;
  • Nous savons que c’était à Bruxelles parce qu’en 2019, il y avait eu des événements dans plusieurs pays du monde, avec le même thème

  • « optimism and courage ». Nous avons pu retrouver le calendrier, et cela c’était passé le 09 septembre 2019. C’était avant le coronavirus, d’où l’absence des masques de protection et des gestes barrières.
  • Nous avons aussi pu confirmer le même modèle de badges, que celui que portait la femme présentée comme Gisèle Mpela
  • Nous savons que c’est à Bruxelles car nous avons trouvé l’extérieur du bâtiment où la conférence avait eu lieu. C’est le même que celui devant lequel on voit la femme poser.

Voici des captures d’écran qui attestent de ces faits énumérés ci-haut.

Bref : des photos de 2019 ont été publiées récemment, dans le but de tromper l’opinion. Il ne s’agit pas du tout d’une réception au siège de l’Union européenne, même si celui-ci est à Bruxelles, mais plutôt de la participation à une conférence.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here