Faux, les États-Unis n’ont pas imposé la légalisation de l’homosexualité en RDC

0
427

Il y a quelques jours, l’ambassadeur des États-Unis d’Amérique en République démocratique du Congo publiait sur Twitter une photo sur laquelle il tient un drapeau de la communauté Lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT). Plusieurs internautes ont récupéré cette photo et y ont ajouté des légendes fausses et des propos homophobes. Un post, particulièrement viral, affirme que Mike Hammer aurait mis pression sur Félix Tshisekedi, et ce dernier aurait fini par « autoriser » l’homosexualité en RDC. Méfiez-vous, c’est une infox.

Le post sur la page InfosplusRDC affirme même que les musiciens seront appelés pour influencer l’opinion sur des question LGBT, et qu’une censure interdira la promotion de la culture congolaise.

« Sous pression de l’ambassadeur américain, Mike Hammer, le président Tshisekedi autorise l’homosexualité en RDC. Les hommes autour de Félix Tshisekedi pointés du doigt. Félix Tshisekedi autorise l’officialisation des LGBT des homosexuels en RDC et consigne la censure d’ignorer leur promotion par les artistes culturels congolais, désormais il ne sera plus question de mépriser les personnes à sexualité différente, les musiciens seront appelés à influencer l’opinion à cet effet. », lit-on sur cette page et la publication a déjà généré des centaines de réactions et partages depuis sa mise en ligne.

🔴SOUS PRESSION DE L'AMBASSADEUR AMÉRICAIN, MIKE HAMMER, LE PRÉSIDENT TSHISEKEDI AUTORISE L'HOMOSEXUALITÉ EN RDC…

Posted by Infoplusdrc Drc on Friday, July 2, 2021

Certains internautes ne se sont pas laissés dupés

Près de 100 commentaires ont été enregistrés sur cette publication et l’on remarque que la majorité des internautes ne se sont pas laissés dupés et ont rapidement détecté qu’il s’agissait d’une fausse nouvelle.

« C’est comme ça que vous détruisez même votre page en publiant des mensonges. Dans quel parlement a-t-on voté cela ? Votre haine s’étale devant le monde. », tonne Jessica Eno.

Photo sortie de son contexte

Pour vérifier la véracité de cette information et le contexte dans lequel la photo a été prise, Congo Check a utilisé des méthodes traditionnelles en allant vers les sources concernées et en vérifiant l’origine de la photo dans un outil de vérification, à savoir Reverse Image Search (Recherche inversée d’images).

À travers cette dernière méthode, Congo Check constate que la photo a été publiée pour la première fois sur le compte Twitter de l’ambassade des États-Unis en RDC le 1er juillet dernier à 2 heures du matin exactement à l’occasion de la clôture du « Pride Month 2021 ».

« Alors que PrideMonth se termine, les États-Unis continueront de promouvoir et de protéger les droits humains des personnes LGBTQI+ tout au long de l’année. », avait mis l’ambassade comme légende de la photo sur Twitter.

Une explication sur Twitter qui est corroborée par les services de communication de l’ambassade.

« Cette photo a été prise à Kinshasa à l’occasion de la fin du mois des fiertés (le mois de juin) dédié à la communauté LGBTQI. La photo a été prise le 30 juin (mais publiée le 1er juillet, ndlr) », explique le service de communication de l’ambassade.

D’après la publication d’Infoplusrdc, le président Tshisekedi venait également par la même occasion, « d’autoriser » l’homosexualité en RDC, pourtant Congo Check n’a trouvé aucune trace factuelle de cette prétendue autorisation, qui en principe devrait être plutôt votée au parlement.

« Faux, le président ne s’est jamais prononcé sur ça [l’autorisation de l’homosexualité, ndlr] », rétorque Tina Salama, porte-parole adjointe du président Félix Tshisekedi à Congo Check.

L’ambassade des États-Unis dément également que le pays de Joe Biden met la pression sur celui de Félix Tshisekedi pour proclamer l’homosexualité en République démocratique du Congo.

« Cette rumeur est fausse », poursuit l’ambassade. Et même chose pour la présidence de la RDC qui brandit la souveraineté du pays.

La situation des question LGBTQIA en RDC

En République démocratique du Congo, l’amour entre personnes de même sexe n’est pas légalement punie. Il n’est pas interdit d’aimer une personne de son sexe, mais c’est l’attentat à la pudeur qui est puni. C’est-à-dire : si des personnes exhibent des moments ou des gestes intimes en public, des gestes qui lèsent la pudeur, que ce soit des homosexuelles ou des hétérosexuelles, cela est puni.

Il faut ajouter par contre que le mariage entre personnes de même sexe n’est pas légal en RDC. Vous pouvez lire plus de détails dans un article de Habari RDC.

C’est quoi le « Pride Month », ou le mois des fiertés ?

Le « Pride month » est un événement célébré aux États-Unis d’Amérique tous les mois de juin avec plusieurs objectifs notamment, rendre visibles les personnes LGBTI ainsi que leurs combats, sensibiliser les personnes non concernées aux causes LGBTI, et lutter contre les LBGTIphobies qui subsistent encore très largement.

Pour ces catégories de personnes, « ce mois des fiertés », est un mois de célébration des identités et orientations en souvenir des révoltes qui avaient eu lieu au cours des années 60-70 quand les homosexuels s’étaient soulevés pour dire non à leur stigmatisation.

L’histoire entière est à lire ici :  https://www.fnac.com/Qu-est-ce-que-le-Pride-Month/cp48212/w-4

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here