Vrai, ce post sur la mort de son frère le lendemain de sa vaccination a été fait par Francis Kalombo

0
274

Le post Facebook du média Congo Synthèse citant des propos de Francis Kalombo sur la mort d’un proche est devenu très viral en RDC, cumulant près d’un million de vues. L’homme politique, avait annoncé qu’un « frère » venait de mourir au lendemain de sa prise d’une dose de vaccin « Chadox ». Cette information est vraie. Congo Check a pu trouver les posts et même la vidéo en rapport avec cette actualité.

Dans ce fact-check, notre rédaction tient à uniquement affirmer que ces propos ont été tenus par Francis Kalombo. Il n’est pas du tout question pour nous, n’étant pas experts en santé et n’ayant pas eu accès au rapport d’autopsie, de confirmer que cette mort est liée au vaccin.

Voici ce que reprend le post :

« Francis Kalombo : J’ai le regret de vous annoncer le décès de notre frère Jeanpi Bolakisa après avoir été vacciné à la clinique Diamant à Kinshasa ce samedi 03/07/2021, il a eu un malaise le soir et a succombé le dimanche soir 04/07/2021. Paix à son âme », comme relayé par le média Congo Synthèse sur sa page Facebook. Une publication partagée plus de 400 fois depuis sa mise en ligne.

J'ai le regret de vous annoncer le décès de notre frère Jeanpi BOLAKISA. Après avoir été vacciné à la clinique Diamant…

Posted by congosynthese.com on Monday, July 5, 2021

Le doute des internautes

Bien que la vidéo soit aussi partagée par cette page, des internautes ont douté de la véracité de cette information dans leurs commentaires.

« Fausse information », a commenté Requin Kabuya.

« Ne décourageons pas les autres à prendre le vaccin … Quelle raison scientifique prouve que c’est le vaccin qui l’a tué ? », martèle Antoine Tshimbambila, toujours en commentaires.

Kalombo a brandi la carte de vaccination

Également député national en République Démocratique du Congo, Francis Kalombo a fait deux annonces sur son compte Twitter pour donner cette information.

D’abord la première annonce où il a publié la photo de la victime, Jeanpi Bolakisa et une capture de sa carte de vaccination où le nom du produit qui lui a été injecté n’apparait pas.

Ensuite, Francis Kalombo a fait une vidéo où il explique les faits en Lingala avec en arrière-plan la dépouille de la victime.

« Il a été vacciné le samedi, ensuite il a commencé à avoir des malaises, le lendemain les malaises se sont accentuées et on lui a dit de prendre le paracétamol ça va aller mais pour Jeanpi ça n’a pas marché et les malaises se sont poursuivies et il nous a quitté. », a expliqué Francis Kalombo.

Dans la foulée, il a exigé une autopsie sur son ami et que les enquêtes soient ouvertes pour identifier les causes exactes de son décès.

Le gouvernement a ouvert une enquête

Après avoir appris cette nouvelle, le gouvernement de la République, à travers son ministère de la santé, a ouvert une enquête. Le ministre de la santé publique, Jean-Jacques Mbungani qui l’a annoncé à la presse le lundi dernier à Kinshasa a affirmé que la victime s’était bel et bien présentée au site de vaccination Diamant à Kinshasa et a reçu sa première dose du vaccin.

« C’est ainsi que le ministère de la Santé Publique, Hygiène et prévention est à pied d’œuvre depuis l’annonce de cet incident malheureux. En complément aux investigations menées par nos services, le groupe d’experts indépendants composé d’éminents professeurs d’université et de spécialistes en la matière est déjà mobilisé quant à ce et nous donnera les conclusions de son rapport. », a déclaré le Dr Jean-Jacques Mbungani cité par le média kinois Actualité.cd.

Des groupes d’experts « indépendants » ont été mis sur le coup pour mener les investigations, d’après cette autorité ministérielle.

C’est quoi le vaccin appelé Chadox ?

C’est juste le nom plus scientifique de AstraZeneca. Le nom complet du vaccin c’est ChAdOx1 nCoV-19 (AZD1222), développé à l’université d’Oxford, et financée par le laboratoire AstraZeneca.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here