Non, le juge Odimula du Conseil d’Etat n’est pas suspendu

0
47

Le Conseil d’Etat a ordonné récemment la suspension de l’intérim ouvert aux fonctions de gouverneur dans le Kongo-central. Sur Facebook, Jackson Mandeti a annoncé la suspension du juge qui a siégé pour rendre cette ordonnance. Méfiez-vous, le juge Léon Odimula, puisque c’est de lui qu’il s’agit, n’est pas suspendu.

« Le Juge du Conseil d’Etat qui voulait réhabiliter Atou Matubuana vient d’être suspendu », écrit Jackson Mandeti dans une publication ayant généré quelque 40 partages.

♦️🇨🇩Moto epeli…🔥 Le Juge du Conseil d'Etat qui voulait réhabiliter Atou Matubuana vient d'être suspendu…👹

Publiée par Jackson Mandeti sur Vendredi 29 octobre 2021
https://web.facebook.com/100002906888504/posts/4486494924790693/?_rdc=1&_rdr

Dans les commentaires, les internautes, loin de se douter d’une infox, ont salué cette prétendue suspension. « C’est une joie pour la plupart des congolais du Congo central », a réagi Monda Mbenza.

Pourtant, une descente effectuée au siège du Conseil d’Etat à Kinshasa a permis de constater que le juge Léon Odimula n’est frappé par aucune mesure disciplinaire. Se refusant de tout commentaire, il a dit aux équipes de Congocheck de constater qu’il était bien dans son lieu de travail.

Pour sa part, le professeur Noël Botakile, directeur de cabinet du Premier président du Conseil d’Etat a formellement démenti cette rumeur. « C’est faux. Aucun magistrat ne peut être inquiété lorsqu’il ne fait que son travail. Les décisions d’un magistrat sont prises au nom du peuple congolais. Suspendre un magistrat pour avoir pris une ordonnance ou un arrêt c’est dénuer au peuple congolais sa souveraineté », a expliqué le professeur Botakile tout en tranchant : « il n’a jamais existé pareille menace ». En recherchant sur les principaux médias d’actualité, aucun n’a parlé de cette prétendue suspension.

La rumeur portant suspension du juge Odimula est intervenue quelques jours après l’arrêt du Conseil d’Etat sur la requête introduite par Atou Matubuana. L’ordonnance suspend l’intérim ouvert par le VPM de l’Intérieur à la tête du Kongo central, ouvrant ainsi la voie au retour en fonction de Matubuana. Cette rumeur faisait croire que le Conseil d’Etat avait annulé son ordonnance.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here