Nationalité du candidat Samy Badibanga, la CENI et le ministère de la justice se sont contredits?

0
599


La CENI a justifié le rejet de la candidature de Samy Badibanga à la présidentielle par le fait qu’ayant détenu la nationalité belge pendant un moment, ce dernier n’avait pas recouvré sa nationalité congolaise d’origine. Congo Check a retrouvé un ancien document du ministère congolais de la justice qui ne dit pas la même chose.
La Commission électorale nationale indépendante a rejeté les candidatures de six parmi les 26 prétendants aux élections présidentielles. L’annonce a été faite ce 25 août après des travaux de délibération menés par la CENI et qui se sont clôturé tard vers minuit. Parmi les raisons évoquées, le défaut de nationalité et la condamnation par une cour. Ici, nous nous intéressons précisément à la candidature de l’ex premier ministre Samy Badibanga qui a été invalidé pour défaut de nationalité. En effet, la CENI, dit avoir jugé irrecevable la candidature de Samy Badibanga pour « défaut de nationalité ». Justification: « Après avoir perdu sa nationalité d’origine, le recouvrement de cette dernière ne donne le droit qu’à une nationalité d’acquisition ». Cependant, Congo Check a retrouvé un document du ministre congolais de la justice datant de novembre 2016, qui affirme que le concerné avait déposé sa déclaration pour recouvrer sa nationalité congolaise d’origine.
Dans l’attestation portant déclaration de recouvrement de nationalité signée en date du 25 novembre 2016, le ministre Alexy Thambwe Mwamba déclarait « je soussigné Alexis Thambwe Mwamba, ministre de la justice, garde des seaux et Droits humains, atteste que le nommé Badibanga Ntita a déposé sa déclaration de recouvrement de la nationalité congolaise d’origine après renonciation à sa nationalité belge d’acquisition ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here