Factcheck : Barbra Banda écartée de la CAN 2022 par sa fédération et non exclue par la CAF pour un physique jugé trop fort

0
106

La star zambienne des Cooper Queens n’a pas pris part à l’épopée de son pays à la Coupe d’Afrique féminine Maroc 2022. Sur les réseaux sociaux, la polémique est grande sur la cause de son absence. Plusieurs pages évoquent une exclusion de la CAF pour virilité. Cette version n’est pas prouvée.

« L’attaquante Barbra Banda de la Zambie a été exclue de la CAN féminine Maroc 2022 car les tests ont révélé qu’elle a un niveau élevé de testostérone et un corps viril », lit-on notamment sur la page Vive Les Aigles du Mali.

La page « Soccer.cd » va plus loin et évoque un « physique jugé trop fort pour une femme ». « En d’autres termes, la CAF dit Banda ressemble à un homme et par conséquent, il ne peut pas jouer avec les femmes », a ajouté cette page.

Le joueur et la CAF démentent

En commentaires, l’information a suscité l’indignation des internautes. Pour faire taire la polémique, Congo Check a entrepris de mener des recherches sur ce dossier. Nous avons à cet effet obtenu la version de la joueuse publiée sur le site de son agent, le 8 juillet. « En tant que son représentant officiel, je peux affirmer que Barbra n’a pas été interdite ou suspendue de participer à cette édition de Coupe d’Afrique par la CAF, la FAZ, la FIFA ou tout autre organe directeur. Elle n’a pas subi et, par conséquent, n’a échoué à aucune vérification de genre ou test d’éligibilité de genre administré avant le tournoi », a expliqué Anton Maksimov, agent de la footballeuse de 22 ans qui ajoute que « la décision de ne pas présenter Barbra au tournoi émane totalement de la FAZ » qui s’est exclusivement basée sur sa propre « évaluation des conditions physiques de l’athlète avant de venir au Maroc ». Pour Anton Maksimov, aucune réglementation existante n’empêche la participation de Barbra à la WAFCON 2022. « La joueuse respecte cependant la décision de sa fédération », a conclu l’agent.

De son côté, la CAF a évoqué sur son site internet des « raisons médicales » à l’absence de la pépite zambienne sans s’étendre davantage (des raisons médicales). Au micro de BBC, Lux September, Responsable des relations médias et des opérations de la CAF, a affirmé « qu’il n’y avait pas une telle décision de la part du comité médical de la CAF ».

De son côté, le président de la fédération zambienne a expliqué que les fédérations nationales sont obligées d’entreprendre les tests, puis transmettre l’information à la CAF. Contactés par Congo Check pour commenter la position soutenue par l’agent de la joueuse, les services de la FAZ n’ont pas (encore) donné suite à nos sollicitations.

Banda n’est pas à sa première sous les couleurs de la Zambie dont elle est même capitaine et leader technique. Elle avait pris part aux derniers Jeux olympiques au cours desquels elle avait inscrit 2 triplés. Cette affirmation non factuelle discriminatoire dans la mesure où elle ségréguée et porte atteinte aux droits de la personne.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here