Attention, la hernie discale peut être opérée

0
133

Une publication sur le compte Facebook de Honoré Mvula informe que le traitement de la hernie viscale que souffre le Président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi ne peut en aucun cas nécessiter une intervention chirurgicale.

A en croire son post, le traitement de cette pathologique ne demande qu’une kinésithérapie. Attention, la hernie discale peut être opérée.

« Hormis check up, Fatshi a reçu des soins pour une hernie discale. Chers nionsologues: Hernie discale eza mukongo pasi (en français: c’est juste les douleurs au niveau du dos). Son traitement ne necessite ni opération. A la limite juste un peu de kiné », écrit-il dans sa publication qui a généré plus de 570 mentions j’aime ainsi que des commentaires.

Hormis check up, Fatshi ra reçu des soins pour une hernie discaleChers nionsologues: Hernie discale eza mukongo pasi. Son traitement ne necessite ni opération. A la limite juste un peu de kiné@EricBukula

Posted by Honore Mvula on Friday, March 11, 2022

Cette publication a mis en confusion plusieurs internautes, nombreux ont émis des avis contraires en commentaire autour de la thérapie de cette maladie.

Congo Check s’est lancé dans les recherches pour savoir comment guerrir de la hernie discale. D’abord, l’opération chirurgicale mis en cause par l’auteur du post n’est pas à négliger car de fois les médecins recourt à cette pratique.

D’après le Dr Manuel Delhaye et le Dr Sébastien Charosky, deux chirurgiens spécialistes du rachis cité par le site Doctissimo qui s’intéresse à la santé, si les douleurs persistent, il est conseillé de faire le point avec un rhumatologue après 4 à 6 semaines de douleurs persistantes et de décider alors de la conduite à tenir.

L’intervention chirurgicale est conseillée dans deux cas de figure notamment lorsque la douleur est difficilement supportable et ne diminue pas malgré les médicaments pris pendant le traitement à travers des antalgiques, corticoïdes, anti-inflammatoires, morphine ou malgré les infiltrations, et les séances de rééducation.

Mais aussi lorsque des atteintes neurologiques apparaissent notamment la douleur, voire paralysie d’un membre inférieur ou d’un sphincter, déficit sensitif, et autres.

L’intervention chirurgicale se déroule sous anesthésie générale et dure entre 30 et 45 minutes. La personne est hospitalisée de 24 à 72 heures.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here