Vrai, un rite de désenvoutement a eu lieu sur un boeing d’Ethiopian Airlines à Lomé

0
49

Dans une publication datant du 20 Juin, la page NN annonçait qu’un avion de la compagnie aérienne Ethiopian Airlines reliant New-York à Lomé au Togo a été frappé de foudre.

Une situation qui a conduit à une séance de désenvoutement sur le tarmac de l’aéroport International Gnassingbe Eyadema, conduite par des prêtres vaudous. Pour ces derniers, le rituel d’exorcisme était destiné à calmer la colère de la divinité de l’orage et ainsi protéger les futurs voyageurs.

Après des recherches, Congo Check confirme que la cérémonie s’était déroulée à Lomé et que les différentes interprétations de la dite cérémonie peuvent tromper l’opinion.

Les images de cette cérémonie se sont répandues sur les réseaux sociaux comme une trainée de poudre, et plusieurs médias ont relayé cette information.

Une tradition vaudoue, visant à exorciser un lieu après drame

Selon le colonel Dokissime Gnama Latta, responsable de l’aéroport interviewé par la Télévision Nationale Togolaise, la demande d’exorcisme a été faite par les prêtres vaudous à la suite de la foudre qui avait frappé le boeing la veille de son atterrissage à Lomé. Cette dernière concernait l’endroit touché par la foudre, et non l’avion en soi.

« Ils ne sont pas venus pour purifier l’avion…Les prêtres vaudous ont leur tradition. Ils nous ont dit que dans des cas pareils, il faut venir faire une petite cérémonie afin exorciser l’endroit pour que ça ne se répète plus », a-t -il assuré lors de cette interview.

Ethiopian Airlines confirme la tenue de la cérémonie, mais dément être à son initiative

Les internautes avaient quant à eux attribué l’initiative à la compagnie Ethiopian Airlines.

Contactée par Congo Check, cette dernière a démenti avoir fait appel aux prêtres vaudous. « Rien à voir avec nous. Ce n’est pas à notre initiative que cette séance a eu lieu », a affirmé à la rédaction de Congo Check un responsable de la compagnie Éthiopienne. Ce dernier a précisé que la séance a eu lieu sans l’aval de la compagnie aérienne, qui n’a été contactée par personne pour ce faire.

Pour rappel, la croyance au culte vaudou est ancrée largement au Togo ainsi qu’au Bénin pour qui, la tenue de cette cérémonie ne peut qu’être bénéfique contre tout mauvais sort conjuré.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here