Contexte : cette jeep accidentée n’est pas du lot de celles offertes aux député Congolais

0
666

Partagée par l’internaute Honoré Mvula, une photo montrant une jeep marque Hyundai et du modèle « Palisade » devient très virale en République démocratique du Congo. Cette viralité s’explique par le fait que 500 jeeps du même modèle ont été récemment distribués à plusieurs députés nationaux à Kinshasa. Mais la jeep sur la photo, ne vient pas de la RDC. Nous l’avons retrouvé sur un site de vente aux enchères, avec possibilité de livraison aux USA.

Cette distribution, qualifiée de corruptions par certains et dont l’origine du financement reste floue, a choqué plusieurs Congolais. C’est ce qui explique que le post est devenu très vite viral avec plusieurs dizaines de commentaires.

La photo fait penser à un accident qu’aurait eu un député. Or cela n’a rien à voir avec le Congo.

L'alcool nuit à notre capacité de conduire dès le premier verre. Alors faisons attention ⚠ https://t.co/YAEfDQzz5N

Posted by Honore Mvula on Monday, September 27, 2021

« L’alcool nuit à notre capacité de conduire dès le premier verre. Alors faisons attention. », écrit Honré Mvula. Qui chute par un lien vers son compte Twitter, où il a partagé aussi la photo.

Même si l’auteur de la publication n’affirme nulle part que c’est au Congo, les internautes qui commentent lient déjà cela aux députés. Beaucoup disent que « le bien mal acquis ne profite point ».

Dans plusieurs groupes WhatsApp aussi la photo circule avec la légende : »

Affaire JEEPS à l’assemblée nationale :

Aussitôt retirer son véhicule fruit de la corruption, un député nationale du SUD-KIVU appelé DOL n’a pas tardé à saboter le même véhicule ayant une valeur de 56.000$

La population du SUD-KIVU dit merci à tous les députés nationaux qui ont déjà récupéré ces jeeps et attend impatiemment la liste complète «

Plusieurs commentateurs se réjouissent de ce retour de flamme, une sorte de karma qui aurait donc frappé les députés qui se servent de la sueur du peuple.

C’est pour cela que Congo Check a entrepris de remettre la vérité. Il ne s’agit pas d’une voiture se trouvant au Congo.

Des internautes induits en erreur

« Un bien mal acquis ne profite jamais. », écrit par exemple Roos Arche.

« Un bien mal acquis ne profite jamais, l’argent des pauvres contribuables que vous vous amusez avec. », se fâche un autre internaute.

Plusieurs autres commentaires, vont dans le sens de condamner le fait que des députés abusent des biens achetés avec de l’argent des contribuables, moins d’un trimestre après la distribution controversée de ces véhicules.

Mais certains on vite compris qu’il s’agissait d’une information fausse, c’est ainsi que certains interpellent l’auteur : » Tu publies des fausseté et quand Facebook va te bloquer comme avant, tu vas pleurer en accusant les gens. », écrit un internaute. Et sur twitter, certains ont aussi reconnu la superchérie.

Photo d’une voiture en vente aux enchères, dans un état accidenté

Nous avons introduit la photo dans un outil de recherche inversée d’image. Il s’agit d’une application gratuite que vous pouvez aussi télécharger gratuitement sur App Store ou Google Play.

Il s’agit donc d’une voiture vendue aux USA, par l’agence « Cars from West », spécialisée en vente et rachat de véhicules d’occasion. Voici plusieurs autres détails sur cette voiture :

Numéro de châssis : KM8R4DHEXLU059973

Année de fabrication : 2020

Mise en vente : le 24 août 2021, à 16 heures EST

Mileages effectués : 15202 miles

Couleur : noire

Prix de l’enchère actuelle : 12 332 dollars américains

Plusieurs autres détails vous pouvez les retrouver sur ces captures d’écran.

Conclusion : l’auteur de la publication, Honoré Mvula, n’a pas « techniquement » publié une fausse information. Mais sa publication pouvait induire en erreur sans mettre le contexte au clair. Vu que l’actualité a été dominée aussi par l’octroi de ces véhicules, beaucoup de personnes ont été trompées par ce post. Il s’avère que ce véhicule a été accidenté aux États-Unis et non en République démocratique du Congo. Il était important d’apporter cette vérité pour éviter que des députés ne soient la cible des personnes énervées par ce « gaspillage » qui, pourtant, n’a rien à voir avec notre pays.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here