L’image de deux sorcières parachutées à terre n’a pas été prise à Brazzaville

0
344
  • En date du 28 mai dernier, la page de Tony Louya affirmait dans une publication deux sorcières auraient parachuté à terre au quartier Texaco situé à la Tsiemé à Talangai, dans la ville de Brazzaville. Après vérification, Congo Check note que l’image ne vient pas du Congo-Brazzaville.

L’Afrique et ses mystères 🙂Ce matin, au quartier texaco la tsiemé à talangai deux sorcières ont parachuté à terre….

Posted by Tony Louya on Friday, May 28, 2021

Accompagnée d’une photo, cette publication largement commentée, a été partagée plus de cinq cent fois.

Les recherches menées par Congo Check prouvent que cette photo n’a pas été prise au Congo, encore moins à Brazzaville.

C:\Users\LDE\Downloads\Capture d’écran 2021-06-02 130651.png

Sur base d’un outil de vérification, il nous est revenu que cette photo a été publiée pour la première fois sur le web en juillet 2017, au Togo. Un article publié sur le site Maliweb.net affirme que cette dernière a été prise au Togo, et relate les faits y relatifs en citant un média togolais comme source.

Vrai, l’article a été rédigé par notre Afreepress il y a plusieurs années

Contactée, l’agence de presse Afreepress.tg cité comme source de cette information, a confirmé la véracité de faits relayés dans cet article. Pour le directeur de cette agence de presse Olivier Adja, c’est une histoire qui date de plusieurs années et c’est un journaliste de sa rédaction qui avait écrit le sujet. Toutefois, il est impossible aujourd’hui de retrouver le lien originel de l’article, car, ajoute Olivier Adja, le site a changé de nom de domaine et l’article n’est plus référencé sur le nouveau site.

Previous articleNon, il n’y a aucune bourse appelée « Émergence Fatshi » lancée par l’union européenne en RDC
Next articleAucune preuve n’atteste une homélie du Pape François en faveur de la libération de Vital Kamerhe
Fiston MAHAMBA
K. MAHAMBA WA BIONDI, connu sous le nom de plume "Fiston Mahamba Larousse" est diplômé en sciences de l'environnement et développement durable à l'Institut Supérieur de Développement Rural à Beni. Journaliste basé dans la partie Orientale de la République Démocratique depuis 2012, il s'est forgé dans l'exercice de ce métier après plusieurs formations de journalisme au Deutsche Welle Akademie, le centre de développement médias de la radiodiffusion publique Allemande. En 2018, il s'inscrit à l'École Supérieure de Journalisme de Lille pour parfaire une licence en journalisme multimédia. Ancien officier de communication au sein des Nations Unies, il poursuit un Master2 en Techniques des Métiers de l'Information à l'Université Nazi Boni (Burkina Faso) /Université Lumière Lyon (France). Son livre "Ebola: Fixers, ces boucliers non immunisés" est en cours d'édition. Journaliste et chercheur spécialisé sur la région orientale de la République Démocratique du Congo et les Grands-Lacs africains, ses études se focalisent sur les ressources naturelles, la santé, les conflits... Ses domaines de travail journalistique sont orientés vers l'environnement, le développement, l'emploi, les nouvelles technologies, l'agriculture, la politique, la culture,... qu'il couvre en écriture et images.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here