Katanga : faux, des Chinois n’ont pas été arrêtés pour kidnapping et cannibalisme

0
681

Depuis une dizaine de jours, des internautes publient une information selon laquelle 73 chinois auraient été arrêtés dans la région de l’ex Katanga pour implication présumée dans le kidnapping d’enfants et d’actes de cannibalisme. Attention, cette information est fausse.

« RDC : 73 chinois kidnappeurs arrêtés au Katanga. Ces chinois seraient auteurs du kidnapping des enfants au Katanga alors qu’ils travaillent dans les mines. Ils offrent des sommes importantes aux kidnappeurs Congolais et mangent ces enfants », lit-on notamment sur la page Facebook HU INFOS. Une publication qui a généré plus de 800 mentions j’aime, 205 commentaires et partagée près de 200 fois.

#RDC🇨🇩: 73 chinois arretes au Katanga. Ces chinois seraient auteurs du kidnapping des enfants au Katanga alors qu'ils…

Posted by HeroMedia on Wednesday, August 4, 2021

Ici aussi, l’information est partagée :

⛔🇨🇩RDC : "73 chinois arrêtés au #Katanga. Ces chinois seraient auteurs du #kidnapping des enfants dans la région alors…

Posted by Direct News.cd on Tuesday, August 3, 2021

Ici aussi

#RDC 73 chinois arretes au Katanga. Ces chinois seraient auteurs du kidnapping des enfants au Katanga alors qu'ils…

Posted by Aminata Œil du Chef on Monday, August 2, 2021

Et sur plusieurs autres pages.

Réactions divergentes des internautes

En parcourant les commentaires, Congo Check constate une large divergence d’opinions dans le chef des internautes qui ont commenté. Si les uns ont cru en cette information, d’autres ne se sont pas laissés dupés.

« Personnellement je ne suis pas sûr que ce sont eux qui sont à la base de cette théorie. Qu’est-ce qui prouve que ce les Chinois qui sont à la base, montre-nous les preuves qui justifie de ceci ! », s’exclame Joe Maseka en commentaire.

« Ah bon, désolé pour la RDC. », martèle John Mikobi.

Démentie des services de sécurité

Après signalement de certains internautes, Congo Check a décidé de lancer la vérification de cette information. Les responsables des services de sécurité contactés, ne reconnaissent pas une prétendue arrestation de cette ampleur.

« Cette information n’est pas confirmée ici chez nous à la 22e région militaire. Il y a plusieurs services qui arrêtent, chez nous à l’armée, nous ne sommes pas informés. », a déclaré le major Dieudonné Ngoy, porte-parole de la 22e région militaire dans le Haut-Katanga.

L’autre service approché par Congo Check, c’est de la Police nationale congolaise, qui dément également cette information.

« C’est très faux. Des gens publient du n’importe quoi sur les réseaux sociaux et nous n’avons même pas cherché à justifier ça, étant donné qu’on ne sait même pas d’où ça vient. », ajoute le capitaine Charles Lwamba, porte-parole de la Police dans le Haut-Katanga.

Origine de la Photo d’illustration

Pour trouver l’origine de la photo utilisée dans les publications pour illustrer cette information, Congo Check l’a mise dans Reverse Image Search, mais application n’a rien donné de concluant. Mais Congo Check a remarqué que des photos similaires montrent des employés de la Compagnie Minière de Mosonoïe (COMMUS), une société d’exploitation minière œuvrant dans le Lualaba, précisément à Kolwezi.

En parcourant les réseaux sociaux de cette entreprise, Congo Check est tombé sur un communiqué publié par COMMUS un communiqué le 02 août dernier pour clarifier la situation, un communiqué authentifié par des journalistes locaux.

Cette société a condamné la propagation de ces rumeurs contre ses employés et affirmé que la photo était prise alors que ces derniers participeraient à une enquête au Parquet du Lualaba.

« COMMUS a remarqué que quelqu’un a malicieusement diffusé des audios et textes sur les réseaux sociaux selon lesquelles des chinois étaient détenus par la 22e région militaire à Lubumbashi pour avoir Kidnappé des enfants et la photo y attachée est celle prise pendant que les employés de COMMUS participaient récemment à l’enquête auprès du Parquet Provincial du Lualaba », rapporte cette société minière, sans pour autant apporter plus de précisions dessus.

Nos confrères de la Deusthe Welle ont également vérifié cette image, et voici ici leur article Info ou Intox : des Chinois cannibales arrêtés en RDC ?  

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here