Gagner de l’argent en vendant ses orteils : ces histoires d’argent facile qu’adorent les internautes

0
283

Quelques semaines après le faux scandale Dubaï Porta Potty, c’est un autre phénomène qui enflamme la toile, principalement en Afrique. Vendre ses orteils pour des sommes allant jusqu’à 75 mille dollars ! La désinformation a plus de chances de marcher quand elle se base sur des émotions, des promesses d’argent ou sur des instincts primaires comme la peur ou la curiosité. Les histoire d’argent facile sont aussi très appréciées ! Mais cette fois-ce aussi, c’est une histoire inventée qui a fini par prendre des proportions.

À la base, c’est un vendeur informel des téléphones qui dit à un photographe : » Je suis intermédiaire, contre 200 dollars je peux vous trouver des personnes prêtes à payer un petit orteil à 25 000 dollars, un orteil moyen 30 000 dollars et un plus gros 75 000 dollars.«

La vidéo devient virale et est vite traduite en anglais et des textes accompagnent la légende. Au départ, plusieurs internautes jouent la comédie en se filmant avec un bandage aux orteils et montrant des véhicules supposément reçus en échange d’un ou de plusieurs doigts des pieds.

Posted by Saïd Abdoulaye on Tuesday, May 31, 2022

Mais, voici la vraie histoire derrière ce bad buzz

Puis il y a eu la traduction en français, du texte. Avec quelques photos d’illustrations et des captures vidéos. C’est ce qui a ouvert la porte de l’Afrique francophone à l’infox.

Le texte repris par les personnes qui partagent cette infox est le même. Avec les mêmes photos d’illustration. Voici ce qu’il en est pour de vrai.

L’homme à la base de cette infox s’appelle David Kaseke ! Il est actuellement jugé au Zimbabwe. Selon ses propres dires, il était ivre quand il a dit, dans une vidéo, que la vente des doigts des pieds permettait l’achat des voitures ou alors de recevoir de l’argent. Il se présentait lui-même comme agent (commissionnaire) de rachat. Mais plus tard il a avoué qu’il était ivre !

« Kaseke aurait déclaré qu’il connaissait l' »acheteur » d’orteils et qu’il demandait 200 dollars de frais d’agent, ajoutant qu’un petit orteil se vendait 25 000 dollars, un orteil moyen 30 000 dollars et un plus gros 75 000 dollars. », écrit le média Zimbabwéen Newzimbabwe.com !

Ce vendeur qui travaille dans un centre commercial a comparu mardi dernier devant le tribunal pour répondre à des accusations de « nuisance criminelle après avoir affirmé être un agent pour des ritualistes achetant des orteils humains. »

David Kaseke a comparu devant le magistrat de Harare, Minel Narotam.

Bien qu’il ne lui ait pas été demandé de plaider, Kaseke a déclaré au magistrat qu’il avait effectivement commis l’infraction.

Son plaidoyer n’a cependant pas été enregistré et le magistrat l’a libéré sous caution de 8 000 dollars zimbabwéens.

Le gouvernement a lancé une enquête qui a révélé qu’il s’agissait d’une blague sortie de son contexte.

Cependant, en raison de la frénésie des médias sociaux, le gouvernement a déclaré que la blague faisait partie d’une mission visant à ternir l’image du pays.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here