Faux, les prêtres et les fidèles catholiques n’ont pas annoncé une manifestation anti-Ambongo

0
247

Une publication Facebook de l’internaute Lisette Lisa Mongendu du 19 octobre, renseigne que les fidèles catholiques et les prêtres ont annoncé une manifestation sur l’ensemble du pays pour exiger le départ du cardinal Ambongo, de monseigneur Marcelin Utendi et de l’abbé Donatien Nshole.
Toujours selon ce post, une correspondance pour signifier le pape François afin d’obtenir leur départ a été déposée au Vatican. Méfiez-vous, ces informations sont fausses.
« Les prêtres et les fidèles de l’église catholiques annoncent une grande manifestation sur toute l’étendue du territoire national en exigeant la démission du Cardinal Fridolin Ambongo, du monseigneur Marcelin Utembi et de l’Abbé D. Nshole. En effet, une correspondance signée par les différents chefs des congrégations à été envoyée depuis le 15-10-2021 au Vatican, siège général de l’église catholique romaine là où le saint père reste », note faussement cette publication partagée 209 fois.


L’infox est devenue virale en République démocratique du Congo, elle est publiée pendant que les relations entre l’église catholique et le pouvoir de Félix Tshisekedi ne sont pas au bon fixe. Depuis sa publication, près de 400 mentions j’aime ont été enregistrées, et 176 commentaires. Franck Matadi soutient le départ du cardinal Ambongo et son équipe « Qu’ils partent, nous allons protester ». Car, dit Felixe Lokolo « Ils ont gâché la réputation de l’église Catholique, ils doivent laisser la place aux autres », commente t-il.
Pourquoi cela est en grande partie faux ?
L’abbé Jean-Marie Konde, l’un des communicateurs de l’église catholique basé à Kinshasa dément cette information : « La chose la plus impossible et inimaginable dans l’Église catholique », répond t-il à Congo check.
Au Vatican, aucune correspondance demandant la démission du cardinal Ambongo, de monsieur Utembi et de l’abbé Donatien Nshole n’a été déposée :
« Aucune information n’atteste cette correspondance. L’église a sa façon de fonctionner, ce ne sont pas les congrégations qui peuvent écrire au Pape de suspendre un cardinal, il y a un nonce apostolique qui veuille sur le fonctionnement de l’église au nom du Pape. Si déjà la façon de se comporter de Monsieur Utembi, du cardinal ou de l’abbé Nshole choque le témoignage des vies chrétiennes au Congo, il y a pas même besoin que les congrégations écrivent parce que le nonce apostolique est là, il fait ses enquêtes, il envoie ses conclusions à Rome et Rome prend la décision définitive, donc on a pas même besoin d’écrire au Vatican pour que cela arrive », explique à Congo check Abbé Pierre Kyambo, prêtre du diocèse de Uvira en mission au sud d’Italie dans l’archidiocèse de Reggio Calabria au sud d’Italie.
Vent debout contre l’investiture de Denis Kadima à la tête de la commission électorale, l’archevêque de Kinshasa accuse le parti au pouvoir de faire une « fixation » contre l’Église et d’avoir tourné le dos aux valeurs qu’il défendait lorsqu’il était dans l’opposition.
Le cardinal Fridolin Ambongo l’a dit dans une interview accordée à Jeune Afrique. Réagissant à la confirmation de la nomination de Denis Kadima à la tête de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), l’archevêque de Kinshasa se dit « très déçu » et dénonce « les menaces, insultes et intimidations » dont se sont rendus coupables, selon lui, des membres de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here