Faux, les cours n’ont pas encore débuté dans toutes les écoles publiques en RDC

0
196

Mercredi 20 octobre, une publication Facebook de la page « Lisette Lisa Mongendu », renseigne que les cours ont repris dans toutes les écoles publiques sur l’ensemble du pays. Ce post qui a généré jusque-là une centaine de mentions j’aime précise néanmoins, que les écoles conventionnées catholiques continuent quant à elles de bouder la reprise des cours. Méfiez-vous, c’est une intox. Les cours n’ont toujours pas débuté dans plusieurs écoles publiques de la RDC.

« Les élèves et les enseignants ont repris les cours sur toute l’étendue du Congo sauf les enseignants des écoles conventionnées catholiques », note faussement cette publication partagée 12 fois.



A 22 heures de sa publication, cette infox a généré 24 commentaires. Des internautes qui ont cru, n’ont pas été tendre avec l’église catholique : « C’est le cardinal Ambongo qui est à la base de ça », pense Nicole Lukadi. Trésor Kalonji qui fustige ce comportement, souhaite que la prise en charge des écoles soit exclusive à l’Etat : « Pour moi il faut que l’État congolais recupère les écoles », commente t-il.

Pourquoi cela est faux ?
A Goma, comme à Kinshasa, des journalistes contractés par Congo check témoignent que les cours n’ont pas démarré dans plusieurs écoles publiques. Yvonne Kapinga, journaliste indépendante basée à Goma, cite par exemple l’institut Maendeleo.
Même constat à Kinshasa : « Les élèves vont à l’école mais ils n’étudient pas », témoigne Thérèse Ntumba, journaliste à ACTUALITÉ.CD, basée à Kinshasa.
A Beni, les cours n’ont pas aussi repris dans certaines écoles publiques : « Les cours n’ont pas encore débuté comme tel ici. Ce qui se fait concrètement c’est que il y a certains élèves qui arrivent à l’école mais les enseignants ne se pointent pas. Dans mon école, c’est depuis avant hier que nous avons presque démarré à 80 % », témoigne Evariste Mawa Mbula, préfet de l’institut Munyambelu.

« La grève continue à Beni, toutes les écoles sont concernées, et même les écoles publiques sauf à l’institut Bungulu, mais les autres sont encore en grève », affirme Christophe Kanyambwe, secrétaire du SYECO/Beni.
Des centaines d’élèves en uniforme scolaire ont pris d’assaut jeudi dernier le siège du Parlement à Kinshasa pour réclamer la reprise effective des cours, trois semaines après l’annonce officielle de la rentrée sur fond de grève des enseignants.
La rentrée officielle des classes a eu lieu le 4 octobre sans grande affluence. Depuis, les cours n’ont pas encore démarré dans la grande majorité des écoles publiques.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here