Faux, le Rwanda n’a pas sollicité un dialogue avec la RDC pour libérer ses présumés militaires qui seraient arrêter sur le sol congolais

0
209

Mardi 19 octobre, une publication Facebook de la page « Congo news. Cd », affirme que le gouvernement rwandais a appelé la République démocratique du Congo au dialogue afin de libérer ses soldats qui ont été arrêtés en RDC. D’après ce post, il s’agit notamment de 67 militaires rwandais capturés sur le sol congolais. Méfiez-vous, c’est une intox.
Contexte de l’infox
– Cette infox apparaît sur la toile au lendemain d’un affrontement qui a opposé lundi dernier les militaires congolais à une unité de l’armée rwandaise à Buhumba, dans le territoire de Nyiragongo, au Nord-Kivu, à la frontière entre la RDC et le Rwanda.
« Le Rwanda appelle au dialogue avec la RDC pour récupérer les 67 soldats arrêtés sur le sol congolais », note faussement cette publication.

RDC: le Rwanda appelle au dialogue avec la RDC pour recuperer les 67 soldats arretes sur le sol congolais

Publiée par Congo news. Cd sur Mercredi 20 octobre 2021



En l’intervalle de 22 heures de sa publication, cette infox a généré 36 mentions j’aime et une dizaine de commentaires. Curieusement certains internautes ont épousé cette fausse nouvelle demandant à la RDC de ne pas libérer ces militaires : « Pas question, ils seront des esclaves en RDC », commente Trésor Kanyambulyo.
Au vu de l’ampleur qu’a pris cette infox, Congo check a entrepris des démarches pour l’authentifier.
Approché, le Rwanda dément cette information : « Je ne suis pas au courant des militaires Rwandais arrêtés en RDC. Je ne sais pas si ils ont été arrêtés quel jour, à quelle occasion, je ne suis pas vraiment au courant même d’un quelconque dialogue envisagé, je l’apprends de vous », répond à Congo check, Vincent Karega, ambassadeur rwandais en poste à Kinshasa.
L’armée congolaise ne reconnaît pas à son tour, avoir arrêté une soixantaine de militaires rwandais sur son sol : « Nous n’avons pas cette information sur l’arrestation de 67 militaires rwandais au Congo », indique le colonel Guillaume Njike, porte-parole de la 34e région militaire au Nord-Kivu.
Pour rappel, des affrontements aux armes individuelles et d’appui ont opposé les FARDC à une compagnie de Rwanda defence forces (RDF), lundi 18 octobre dans le groupement Buhumba ( territoire de Nyiragongo), à la frontière entre le Rwanda et la RDC. L’armée congolaise avait accusé quelques militaires Rwandais de faire incursion sur le sol congolais, ce que dément l’ambassadeur rwandais en RDC.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here