Un faux tweet attribué au New-York Times, sur un prétendu refus d’audience à Tshisekedi chez Joe Biden

0
421

La capture d’un tweet attribué au journal américain New-York Times fait le tour des réseaux sociaux depuis que Félix Tshisekedi a été aux USA. Selon cette capture en anglais, « le président Joe Biden a refusé une audience avec le président congolais Félix Tshisekedi à New-York au milieu de la session de l’Assemblée générale de l’ONU ». Attention, cette capture est fausse, New-York Times n’a jamais tweeté cela.

https://web.facebook.com/photo.php?fbid=1886394788200611&set=a.118183855021722&type=3&theater&_rdc=1&_rdr

Pourtant plusieurs personnes y ont cru, comme Capps Okam qui commente : « Biden ne coopère pas avec les illégitimes ». John Kongolo ajoute : « Ce refus en est une preuve par excellence. Il semble qu’il va recevoir le président zambien et d’un autre pays comme ça ».

Nous avons trouvé plusieurs autres publications ayant repris la fausse capture d’écran comme ici :

https://web.facebook.com/mechac.obrain/posts/4117897598318787
https://web.facebook.com/mechac.obrain/posts/4117897598318787

Et ici :

https://web.facebook.com/sekula.vava/posts/1274323896324161

Un tour sur le compte Twitter @nytimes permet de constater que ce tweet est inexistant. En plus, le style de la capture ne correspond nullement avec ce qu’utilise New-York Times. En effet, pratiquement tous les tweets du journal américain s’accompagnent d’un lien vers un article dédié. En recherchant les mots-clés « Tshisekedi », « Biden » ou encore « Congo » sur le site web du New-York Times (https://www.nytimes.com), nous avons constaté que cette information n’y a pas été publié.

Approché par Congocheck, Tina Salama a expliqué que cette rencontre n’était pas dans l’agenda du Chef de l’État. Sur Twitter, le chef de la communication de Tshisekedi a également expliqué que cette information était fausse.

Plusieurs personnalités publiques de la RDC ont été victimes des fausses captures de tweets, car il est très facile d’en produire grâce à des applications qu’on télécharge gratuitement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here