Rien ne certifie que Katumbi a traité Joseph Kabila de tanzanien

0
64

Depuis vendredi 3 septembre, une publication Facebook de la page « Congo news. Cd », renseigne que le leader du parti politique Ensemble pour la République, Moïse Katumbi a traité l’ancien Président Joseph Kabila de tanzanien. Selon ce post, c’était en revanche aux informations d’après lesquelles Moïse Katumbi posséderait aussi une nationalité zambienne. Méfiez-vous, c’est une intox.


« RDC/ affaire congolité: Moïse Katumbi tacle Joseph Kabila en déclarant que si moi je suis zambien alors Kabila est tanzanien », note faussement cette publication partagée 17 fois.

🚨🚨🚨 #URGENT : Rapprochement #FATSHI et #Martin_FAYULU : Bloc Ouest-Centre contre Bloc swahiliphone. Ça fait presque…

Publiée par Direct 7 sur Jeudi 22 juillet 2021


L’infox, ayant généré près de 300 mentions j’aime a été diversement commentée. Dans le lot de 55 commentaires, plusieurs internautes ont cru à cette publication.Goffin Luzemba par exemple, a demandé à ces deux personnalités d’abonner leur rêve, celui de vouloir diriger ce pays :« Donc, vous vous connaissez. Laissez-nous tranquille au lieu de nous embrouiller en voulant postuler et diriger un pays qui ne vous appartient pas », commente t-il. « Là c’est votre affaire, nous congolais de père et de mère nous avons laissé les morts enterrés leurs morts Kabila égal Katumbi et vice versa », fait savoir Erick Kupesa.
Dans sa mission de vérification des faits, Congo check a contacté les proches de Katumbi et parcouru les médias nationaux et internationaux traitant de l’actualité congolaise.


Abordé, le conseiller de Moïse Katumbi en charge de la jeunesse dément cette information : « C’est faux et archifaux », répond à Congo check, Abel Amundala l’un des conseils de Katumbi.
Dans une interview que Katumbi a accordé en août dernier au média Jeune Afrique, voici ce que le leader d’Ensemble avait déclaré à propos de Kabila :
« Entre Kabila et moi, il n’y a jamais eu de problème. C’était avec son entourage que cela coinçait. Avez-vous échangé avec Kabila ces derniers mois ? On ne s’est jamais reparlé depuis que j’ai quitté la majorité, en 2015. Mais si un jour le besoin s’en fait sentir, je chercherai son numéro et je l’appellerai », répond Moïse Katumbi, aux questions de Jeune Afrique.


Les relations entre Kabila et Katumbi ne sont pas au bon fixe depuis sa démission au poste de gouverneur en septembre 2015. En RDC, la question de la nationalité pour être présidentiable refait surface à deux ans et demi de la fin du mandat de Félix Tshisekedi. Noël Tshiani a fait une proposition de loi selon laquelle « ne peut être candidat président de la République que celui qui est né de père et mère congolais ». Un sujet qui préoccupe particulièrement le camp de Moïse Katumbi dont sa nationalité avait déjà fait l’objet des débats avant la présidentielle de 2018.
Une municipalité du sud de l’Italie avait confirmé à Jeune Afrique que « Moïse Katumbi d’Agnano » avait bien détenu la nationalité italienne entre 2000 et 2017.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here