Non, Fayulu ne s’est pas rapproché de Félix Tshisekedi

0
59

Partagée près de 300 fois sur le réseau social Facebook, une publication de la page « Direct 7 », affirme que le leader de Lamuka Martin Fayulu s’est récemment rapproché du Président Félix Tshisekedi afin de former un bloc Ouest-centre contre les politiques swahiliphones aux prochaines élections. D’après ce post, la relation entre Félix et Fayulu est née à l’issue de la fin de la coalition FCC-CACH. Méfiez-vous, c’est une fausse information.


« Urgent : rapprochement entre Fatshi et Martin Fayulu. Bloc Ouest-centre contre le bloc swahiliphone. Ça fait presque un mois passé que votre média avait publié une fuite sur un rapprochement entre le Président de la République Félix Tshisekedi et le président Martin Fayulu. Aujourd’hui les choses se précisent, les anciens combattants pour la démocratie et l’État de droit sont prêts à se remettre ensemble. Malgré les apparences le président Martin Fayulu avait applaudit avec joie la fin de la coalition FCC-CACH, et selon certaines sources au sein de la Présidence, il aurait même transmis des encouragements au Président de la République Félix Tshisekedi. Des encouragements que ce dernier n’avait pas refusé. Depuis lors, le contact a été rétabli entre le deux personnalités », note faussement cette publication.

🚨🚨🚨 #URGENT : Rapprochement #FATSHI et #Martin_FAYULU : Bloc Ouest-Centre contre Bloc swahiliphone. Ça fait presque…

Publiée par Direct 7 sur Jeudi 22 juillet 2021


Cette infox date du 22 juillet dernier. Depuis sa publication, elle a généré une soixantaine de mentions j’aime et 97 commentaires. Des internautes n’ont pas épousé l’idée d’un front contre les swahiliphones : « Le Congo est un et indivisible, nous ne voulons pas des coalitions tribales qui tendent vers la division de notre cher pays. Nous soutenons la congolite et non cette fameuse coalition qui est à gestation », note Muhasa Cleverley. « Il est facile de mentir, aujourd’hui vous dites que Fayulu cherche à se rapprocher de Félix, hier Fayulu était étranger, maintenant quand il sera l’allié de Félix sera t-il congolais où étranger ? », s’interroge Luc Nawius.
Pour chercher à rétablir la vérité, Congo check a contacté les proches du camp Fayulu et Félix Tshisekedi, il a aussi parcouru les médias nationaux et internationaux traitant de l’actualité congolaise.
Abordée sur ce sujet, Tina Salama porte-parole adjointe de Félix Tshisekedi rejete ce prétendu rapprochement entre le Chef de l’État et Fayulu pour faire front contre les politiques swahiliphones aux prochaines élections.
Même réaction du côté du Camp Fayulu : « Rien de tel. Mafa a dit que l’union sacrée est une deuxième grossesse du FCC-CACH », répond à Congo check Jean-Marc Kabunda, conseiller et responsable de la communication de Martin Fayulu.
Martin Fayulu n’a jamais désarmé. Trois mois après la fin de la coalition qui unissait Félix Tshisekedi et Joseph Kabila, l’opposant, qui n’a cessé depuis deux ans de revendiquer sa victoire à l’élection présidentielle de décembre 2018, campe sur ses positions. Le chef de l’État et son prédécesseur ont beau avoir mis un terme à leur alliance, Martin Fayulu refusait toujours de croire à la rupture. Selon lui, le « deal maléfique » qui unit les deux hommes est toujours en vigueur. « Ce qui se passe aujourd’hui est une illusion d’optique. Les personnes qui sont dans l’Union sacrée sont les mêmes que celles qui figuraient dans la coalition entre le FCC [le Front commun pour le Congo de Joseph Kabila] et Cach [Cap pour le changement]. Ce sont des stratagèmes pour se maintenir au pouvoir », assure-t-il d’emblée, lors d’un long entretien téléphonique accordé au média Jeune Afrique.


Contexte


Félix Tshisekedi qui dénonçait le blocage de son programme par son partenaire FCC avait annoncé officiellement le 6 décembre la fin de la coalition avec son partenaire Joseph Kabila. Ce, après près d’un mois des consultations des couches socio-politiques qui avaient abouti à la naissance de l’Union sacrée de la nation et la formation du gouvernement Sama Lukonde. Dans un paysage politique mouvant, et alors que tous les regards étaient braqués sur le nouveau Premier ministre, Sama Lukonde, l’ancien candidat à la présidentielle Martin Fayulu avait fait le choix de maintenir sa stratégie. Quitte à s’isoler davantage encore.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here