Non, l’agresseur d’Emmanuel Macron n’a pas été libéré

0
257

Une publication circule sur les réseaux sociaux, depuis la journée du mercredi 9 juin, attestant que l’homme qui a donné une gifle au président français Emmanuel Macron, est libéré, son avocat ayant plaidé non coupable sous prétexte que le président Emmanuel Macron n’a pas respecté les mesures barrières contre la COVID-19. Attention, il s’agit d’une satire.

« Info toxique sur ATF TV : L’agresseur de Macron est déjà libéré. Son avocat a plaidé que Le président Macron n’a pas respecté les mesures Barrières (les 1m). C’est pourquoi il mérite une gifle », dit cette publication qui a été relayée dans différents groupes des réseaux sociaux.

#INFO TOXIQUE SUR ATF TV L'agresseur de Macron est déjà libéré.Son avocat a plaidé que Le président Macron n'a pas respecté les mesures Barrières (les 1m). C'est pourquoi il mérite une gifle.🙆🙆🤷🤷🤦🤦☝️☝️

Publiée par Animateur Tino Faso sur Mercredi 9 juin 2021

Dans son travail quotidien, Congo Check a recherché la vraie version des faits quant à la suite du dossier de l’homme qui a giflé le président Emmanuel Macron, pendant son déplacement dans la Drôme à Paris le mardi 8 juin dernier.

Des informations diffusées sur les médias français, aucun n’a affirmé la libération de l’homme qui a giflé le président Emmanuel Macron, non plus nul part dans aucune comparution, son avocat a plaidé, argumentant que le président Macron n’a pas respecté les mesures barrières.

 L’agresseur du président Macron condamné à 18 mois de prison

Le gifleur de Macron et un présumé complice, ayant filmé la scène ont été interpellés le mardi 8 juin dernier après l’agression à l’endroit du président français. Les deux hommes ont été placés en garde à vue pour « violation volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique », ensuite le gifleur, condamné à 18 mois de prison dont 4 de prison ferme et 14 avec sursis, rapporte les médias français. 

« Il n’y a pas d’infraction de violence spécifique sur le président de la République », a fait savoir Me Éric Morain, l’avocat pénaliste, au jour de l’agression sur le média le parisien.

Sur les plateformes de la chaîne Asia Time Financial, ATF TV, qui est une chaine chinoise, aucune publication ne parle de la libération de l’agresseur du président Macron, contrairement à ce qui est dit dans la publication.

Rappelons c’est depuis le mardi 8 juin dernier que le président français Emmanuel Macron s’est vu agressé par un jeune homme de 28 ans alors qu’il s’est déplacé dans la Drôme à Paris. Il a été, deux jours après les faits, condamné à 18 mois de prison dont 4 de prison ferme et 14 avec sursis.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here