Non, Karim Benzema n’a pas (encore) été condamné par la justice française

0
322

La page Facebook « Sport, sport et sport » a posté le 21 octobre une information selon laquelle le footballeur français Karim Benzema aurait écopé de 10 mois de prison dans une affaire de sextape. Attention, il n’existe aucun jugement le confirmant.

« Flash : Karim Benzema écope 10 mois de prison avec sursis et 75.000 d’euros d’amande dans l’affaire de sextape », note faussement cette page dans une publication ayant récolté 105 partages, 145 commentaires et plus de 1.000 mentions j’aime.

Flash 🔴 : Karim Benzema 🇨🇵 écope 10 mois de prison avec sursis et 75 000 d'euros 💶 d'amande dans l'affaire de sextape C'est vraiment regrettable 🙆

Publiée par Sport,sport et sport sur Jeudi 21 octobre 2021

En commentaires, les internautes ont exprimé leurs marques de compassion. Stateliness Minos Mundabi a regretté une situation qui « fait mal ». Pour Désiré Lushayire, cette condamnation n’est rien d’autre qu’une « jalousie » envers Benzema en lice pour le Ballon d’or 2021. Aussi, plusieurs personnes ont dit pas croire à cette information, « fondée sur aucune source crédible ».

En vue de partager la bonne information et lutter contre la propagation des fakenews, Congo Check a mené des recherches sur Karim Benzema. Il s’avère que Benzema est bien poursuivi en justice mais le verdict n’a pas encore été rendu. A en croire Lepoint.fr, le sort de Benzema ne sera pas scellé avant le 24 novembre. De son côté, Le figaro explique que le Parquet a requis 10 mois de prison avec sursis et une amende de 75.000 euros.

Benzema ne fera pas la prison

Approché par Congo Check, Maitre José Libya, juriste au Conseil d’Etat a apporté des éclairages de droit. « Dans la pratique, le Tribunal ne va jamais au-delà de la réquisition du Parquet. Etre condamné avec sursis signifie qu’on ne fera pas la prison mais on doit faire preuve d’une conduite exemplaire durant toute la durée de la peine sursise », a expliqué ce juriste.

Karim Benzema est suspecté de «complicité de tentative de chantage dans une affaire de sextape remontant en 2015. Il est jugé en compagnie de quatre personnes pour avoir essayé de faire chanter Mathieu Valbuena, aujourd’hui joueur de l’Olympiakos, au moyen d’’une vidéo à caractère sexuel.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here