Non, Boketshu n’est pas en studio pour la sortie de son single « Toko tala nani ako voté yo na 2023 »

0
43

Sur le réseau social Facebook, un post annonce Boketshu wa Yambo en studio pour la sortie de son single intitulé « Toko tala nani ako voté yo na 2023 » après la sortie de la chanson Nini Tosali Te du groupe musical MPR.

C’est sur la page Kinshasa 24 que cette publication du 7 novembre a généré plus de 300 mentions j’aime, des commentaires ainsi que des partages. Méfiez-vous en, il s’agit d’une infox.

🔴 Boketshu en studio pour préparer la sortie de son single intitulé : “TOKO TALA NANI AKO VOTÉ YO NA 2023”

Posted by Kinshasa 24 on Sunday, November 7, 2021

Pour vérifier cette nouvelle, Congo Check est entré en contact avec Boketshu wa Yambo, cet artiste congolais et combattant de la diaspora basé en Europe. Celui-ci a démenti l’information et fait savoir qu’il n’est pas en studio pour la sortie d’une chanson pareille.

« C’est faux, je ne suis pas en studio pour faire sortir la chanson là», a-t-il répondu à congo Check dans un message via sa page Facebook

Sur des médias congolais visités par votre rédaction, aucune information n’indique que Boketshu, devenu célèbre suite à ses sorties médiatiques sur les réseaux sociaux n’a annoncé un single.

Pour rappel, des polémiques était sur la toile après que le groupe musical MPR de Kinshasa avait lancé sur le marche la chanson Nini Tosali Te.

Peu après, la Commission congolaise de censure des chansons avait interdict la diffusion en République démocratique du Congo de cette chanson et une autre de Bob Elvis qui interpellent le président Félix Tshisekedi et la classe dirigeante.

Elle était ensuite revenu sur sa décision quelques heures après et indiqué que l’interdiction de la chanson « Nini tosali te (Que n’avons-nous pas fait, en lingala) » n’est plus appliquée, un représentant du groupe musical MPR ayant sollicité la levée de cette décision afin d’ouvrir la voie à la régularisation de la procédure.

Dans une précédente décision, cette commission avait indiqué que « les chansons « Nini tosali te » et « Lettre à Ya Tshitshi » du chanteur Bob Elvis étaient interdites de présentation et de diffusion en RDC.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here