Méfiez-vous de cette lettre de mise en garde adressée à Tshisekedi faussement attribuée au MJGC

0
55

Une lettre attribuée au « Mouvement des jeunes guinéens pour le changement (MJGC) » circule sur les réseaux sociaux depuis le coup d’Etat en Guinée. Selon ce document, ces jeunes regroupés au sein de cette association ont invité Félix Tshisekedi à s’occuper de son pays et ses multiples problèmes qu’il lui crée chaque jour.

« Nous vous mettons en garde contre l’intrusion dans les affaires guinéennes au nom d’intérêts obscures contraires aux attentes du peuple », lit-on notamment sur ce document essentiellement partagé par des pages congolaises.

ss

🌍 #afrique | LA RÉPONSE DES GUINÉENS À TSHISEKEDI. Le mouvement des jeunes guinéens pour le Changement à adressé une…

Publiée par Direct INFOS sur Vendredi 10 septembre 2021
https://web.facebook.com/directinfosrdc/posts/229916812412997

En parcourant les commentaires de certaines publications, l’on constate que la lettre a été prise pour vrai par la quasi-totalité d’internautes qui se sont limités à appuyer son contenu, pour les uns, ou encore à dénoncer une « attitude déplacée », pour les autres. Personne n’a remis en cause l’authenticité de la lettre.

En vue d’authentifier la lettre, Congo Check a consulté l’actualité du mouvement sur les réseaux sociaux. Premier constat, la lettre n’a été relayée que par les pages congolaises. Sur la page du MJGC, rien n’a été publié depuis 2018. Autre remarque, le logo utilisé. En effet, c’est depuis le début de l’année que le mouvement a changé de logo, incluant « 2026 » à côté du sigle.

Nous avons également recherché les noms de 3 signataires sur les réseaux sociaux. Curieusement, ce sont des noms des joueurs guinéens. Approché par Congo Check, l’administrateur général du MJGC, Mory Saliou Touré, a également rejeté cette lettre. Pour lui, les signataires ne sont pas connus du MJGC. « Je ne me rappelle d’une lettre du MJGC en rapport avec le coup d’État en Guinée adressé à un président étranger », a-t-il expliqué. Après avoir vu la lettre que nous l’avons envoyé, ce dernier a ajouté : « ça m’étonne vraiment de voir ce logo, ça ne vient pas de nous ».

Sur son compte Facebook, l’administrateur du MJGC a condamné le coup d’état perpétré le 5 septembre en ces termes : « L’avenir de ce pays situé en Afrique de l’ouest avec une population d’à peu près 12 millions d’habitants inquiète et interroge. (…) Au loin et à bien analyser la situation actuelle, on a l’impression que cette danse macabre que les tenants du pouvoir offrent à un peuple meurtri va encore continuer longtemps. C’est toujours les militaires qui asphyxient le peuple ».

A la présidence de la RDC, l’on dit également avoir pris écho de ce document sur les réseaux sociaux. « Personne ne l’a vu ici. Si la lettre était parvenu au service courrier, on le saurait », a expliqué Tshiyoyo, un des communicateurs du Président.

En RDC, l’intoxication politique est à son comble à l’approche des joutes électorales. Chaque camp se rend coup pour coup, quitte à user de la désinformation pour nuire au camp adverse.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here