Le parc national de la Salonga n’a pas été retiré du patrimoine mondial de l’UNESCO, plutôt du patrimoine en péril

0
43

Le média Actu RDC a publié, mardi 20 juillet, un article affirmant que le Parc de la Salonga a été retiré du patrimoine mondial de l’UNESCO. Attention, cette information est sortie de son contexte. L’auteur a confondu le fait que le parc ne soit plus « en péril », donc menacé, avec son retrait de la liste du patrimoine mondial.

« RDC : le parc de national de Salonga retiré de la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO », lit-on sur cette page alors que la publication, partagée 8 fois, a suscité divers commentaires.

RDC: le parc de national de Salonga retiré de la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO

Posted by Actu RDC on Monday, July 19, 2021

Alors que certaines personnes ont cru l’infox, plusieurs ont cherché à savoir la raison de cette mauvaise nouvelle.

Décision prise lors du Comité du patrimoine mondial 2021

En vue de déterminer le vrai contexte de l’information, Congo Check a consulté le compte Twitter et le site web de l’UNESCO. Dans un tweet du 19 juillet, cette organisation des Nations-Unies s’est réjoui du retrait du Parc de la Salonga de la Liste Patrimoine mondial en péril.

La nouvelle a été annoncée dans un communiqué publié sur le site du « World Heritage comitee» (WHC). Réuni en visioconférence le 16 juillet, le Comité du patrimoine mondial a retiré « le parc national de la Salonga de la Liste du patrimoine mondial en péril en raison de l’amélioration de son état de conservation ». Le WHC a expliqué dans son communiqué avoir « constaté que la gestion du parc s’est considérablement améliorée, notamment en ce qui concerne le renforcement des mesures de lutte contre le braconnage » en plus de la stabilité des populations de bonobos et d’éléphants.

Quid du patrimoine mondial en péril

C’est en 1984 que le Parc de la Salonga a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial. En 1999, il a été placé sur la Liste du patrimoine mondial en péril. C’est la plus grande réserve de forêt tropicale humide d’Afrique. La Liste du patrimoine mondial en péril a été instituée en 1972 par l’UNESCO en vue d’informer la communauté internationale des conditions menaçant les caractéristiques qui ont milité à l’inscription d’un bien sur la Liste du patrimoine mondial et pour encourager des mesures correctives. Le WHC accorde aux sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial en péril une assistance dans le cadre du Fonds du patrimoine mondial.

Avec le retrait de la Salonga, 4 sites de la RDC restent considérés comme « Patrimoine en péril ». Il s’agit des Parcs nationaux de la Garamba, de Kahuzi-Biega et de Virunga ainsi que la Réserve de faune à okapis.

Avoir des sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial est motif de prestige pour un pays. Chaque année, l’UNESCO disponibilise environ quatre millions de dollars EU pour l’identification, la préservation et la promotion des sites du patrimoine mondial. Les sites inscrits sur la Liste sont un argument pour la coopération internationale. De toute l’histoire de l’UNESCO, seulement deux sites ont été retirés de la liste. En 2007, le sanctuaire de l’oryx arabe à Oman a été retiré suite à l’exploration pétrolière et gazière. Deux ans plus tard, la vallée de l’Elbe à Dresde en Allemagne s’est vue retirée après la construction d’un pont sur le site. Pour la RDC, le retrait d’un site aurait des conséquences néfastes sur la sécurité et le tourisme.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here