Faux : l’ancien ministre de l’environnement, Claude Nyamugabo, n’a pas été arrêté

0
567

Depuis le16 Octobre, plusieurs internautes confirment, sur Facebook, que le député national Claude Nyamugabo, ancien gouverneur de la province du Sud-Kivu est aux arrêts. On lui aurait reproché des problèmes liés à des concessions forestières. Cela n’est pas avéré : « Je suis libre, chez moi », nous confirme le député national. L’infox sort dans un contexte d’annulation de plusieurs contrats de concession forestières, dont certains signés quand il était ministre de l’environnement et du développement rural.

Ses avocats et lui ne sont même pas au courant d’une plainte contre lui, dans ce sens.

« L’ancien gouverneur du Sud-Kivu Claude Nyamugabo aux arrêts. Il paraît qu’il avait vendu des concessions forestières. », écrit Marie Espe Anicette sur sa page Facebook.

Cette page affirme même que c’était la nuit du 15 Octobre quand le député a été arrêté.

Sa publication cumule quelques dizaines de commentaires, de partages et de mentions « j’aime ».

L'ancien gouverneur du Sud Kivu Claude Nyamugabo aux arrêts depuis hier.Il paraît qu'il avait vendu des concessions forestièreSource :DeDieu Dela Vierge

Posted by Marie Espe Anicette on Saturday, October 16, 2021

D’autres internautes ont relayé cette infox. C’est le cas du Journaliste Peter.

Il aurait vendu des concessions forestières

Posted by Journaliste Peter on Saturday, October 16, 2021

Des internautes ont émis des doutes

En lisant les commentaires, nombreux ont douté de la véracité de cette information.

« Un député a des immunités parlementaires, donc on ne peut arrêter un député que lorsqu’il flagrance. », écrit Sadiki Mnyampara.

« On commence à arrêter les députés en dehors des procédures ? », interroge Sprint Nishuli

L’infox a également été partagée dans certains groupes WhatsApp

Démenti de Nyamugabo et ses proches

Ancien ministre de l’environnement et aujourd’hui député national, Claude Nyamugabo a comme chargé de communication Blaise Zahinda qui a démenti cette infox.

« Faux, maître Claude Nyamugabo est chez lui à la maison et n’a jamais fait l’objet d’une quelconque arrestation », précise à Congo Check Blaise Zahinda.

 « C’est faux. Je parlais avec lui hier vers 20 heures. », ajoute Yvelin Ntambaka un autre communicateur de Claude Nyamugabo.

Contacté par Congo Check, le député Claude Nyamugabo parle d’une infox.

« C’est une fausse information, je suis présentement chez moi. En train de suivre le match. », a dit le député à Congo Check.

Nous lui avons demandé si une procédure judiciaire aurait été déclenchée contre lui : « Mes avocats et moi ne sommes au courant d’aucune procédure judiciaire à mon encontre », nous a-t-il répondu.

Cette infox a pris de l’ampleur après la décision du conseil des ministres instruisant Ève Bazaiba de suspendre certains contrats de concession, ceux paraissant douteux.

“Au sujet des contrats des concessions forestières, le Chef de l’État a souligné avoir été saisi de plusieurs plaintes concernant des irrégularités dans l’octroi de celles-ci. Les premières vérifications ont mis en évidence l’illégalité de nombreux contrats dont ceux signés en septembre 2020 qui attribuent, à une seule société, 6 concessions d’une superficie totale de 1.376.375 ha en violation de la loi. Car, l’alinéa 4 de l’article 92, de la loi nº 011/2002 du 29 août 2002 portant Code Forestier impose une limite maximale de 500.000 ha par entreprise”, soulignait le compte-rendu du conseil des ministres tenu ce vendredi 16 octobre 2021.

Certains des contrats concernés ont été signés quand Claude Nyamugabo était ministre de l’environnement et du développement rural.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here