Faux, aucun militaire rwandais n’a été capturé à Nyangezi au Sud-Kivu

0
282

Depuis quelques jours, certaines publications sur Facebook annoncent la capture de 14 militaires rwandais sur le sol congolais. Selon ces publications, ces militaires étaient capturés par la population à Nyangezi un des groupements de la province du Sud-Kivu, se trouvant en territoire de Walungu.  L’armée et la société civile de la région infirment cette nouvelle, selon les informations à leur possession, aucun militaire rwandais n’a été capturé à Nyangezi, et donc, il s’agit d’une fausse information.  

La nouvelle est apparue dans l’une des publications de l’internaute Michel Bwami, qui, le 19 Avril dernier a posté    ce qui suit : 

« 14 militaires rwandais Tutsi armés jusqu’aux dents viennent d’être capturés à Nyangezi au Sud-Kivu par la population. »

14 militaires Rwandais Tutsi armés jusqu’au dent viennent d’être capturés à Nyangezi au Sud-kivu par la population.

Publiée par Michel Bwami sur Lundi 19 avril 2021

Réactions des internautes 

Dans les commentaires, certains internautes ont émis des doutes, et qui, semblent à première vue, avoir déniché un indice de fausseté dans la publication.  C’est comme Bonaventure Byamungu, qui a dit : « Quel militaire peut se faire arrêter par un civil ? Ces gens-là ne doivent pas être des militaires. »

A côté des gens qui ont douté de cette nouvelle, il y a ceux qui y ont cru, c’est comme l’internaute  Amore Amore Di-Amore, qui a loué l’acte de prouesse de la population de Nyangezi en ces termes : « Prenons nous en charge. Félicitations à la population, nous sommes de cœur avec vous. Courage ! » 

Les révélations de la société civile de l’armée 

Contactée par Congo Check, la société civile de la région parle d’une fausse information. Selon elle, aucun militaire rwandais n’a été capturé  à Nyangezi, en plus, aucune source officielle n’a jusque-là,  annoncé  cette nouvelle.  Firmin Bisimwa, il est le  président de la société civile dans le groupement de Nyangezi dans le territoire de Walungu.  

« Ça c’est très fauxvous savez qu’avec les réseaux sociauxn’importe qui peut propager les mauvaises informationsChez nous à  la société civile, nous n’avons pas encore eu cette information, j’ai d’abord échangé  avec le service local  de renseignement, aucune nouvelle n’a été révélée a ce sujet. Il n’y a pas eu des soldats rwandais capturés sur le sol congolais à Nyangezi. »

Contactée à son tour, l’armée balaye d’un revers de main cette nouvelle, par contre, celle-ci parle d’une arrestation d’un groupe de cinq bandits qui étaient armés et qui seraient de nationalité Burundaise.  Boniface Nshinga, un major de l’armée qui dirige une compagnie des FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) à Nyangezi, révèle que ces bandits sont déjà en arrestation. 

 « C’est faux, à Nyangezi on n’a pas capturé des militaires rwandais. Mais ce qu’il faut dire et que dernièrement on a mis la main sur quelques bandits qui étaient armés qui seraient de la nationalité burundaise. Ils étaient a cinq, ils sont présentement en arrestation et leurs 5 armes ont été saisies.  On ne peut pas dire présentement s’ils sont militaires burundais ou pas, les enquêtes se poursuivent pour connaitre leur vraie identité », a dit Boniface Nshinga, un major de l’armée des FARDC à  Nyangezi. 

Selon les sources sur place, ces assaillants seraient en train de se diriger vers une des collines se trouvant en territoire de Walungu, une colline qui, selon l’armée héberge un groupe des brigands qui mettent en mal la vie de la paisible population dans la région.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here