HomeActualitésCovid-19 : oui, en Suède on teste des puces sous la peau...

Covid-19 : oui, en Suède on teste des puces sous la peau comme passe sanitaire et mode de paiement

-

La viralité de cette information a poussé notre rédaction à écrire un article dessus. Il s’agit des puces électroniques, implantées sous la peau au niveau de la main, en Suède, pour y stocker des informations. Cela sert par exemple pour prouver qu’on a été vacciné, qu’on possède donc un passe sanitaire. L’information est vérifiée. Les suédois sont avancés en matières de micro-puces, beaucoup de citoyens les ont sous la peau pour servir de clé de maison ou de véhicule, ou encore d’identification.

« Les suédois ont déjà adopté l’implantation de la puce électronique sous leur peau…Plus de 3000 suédois sont déjà équipés d’une micro-puce dans le but de faciliter leur quotidien.
Elle leur permet de payer leurs tickets de voyage, de faire leurs courses ou encore leur sert de clé d’accès à leur maison.
« , écrit la page Genesis Prod.

Les suédois ont déjà adopté l'implantation de la puce électronique sous leur peau…Plus de 3000 suédois sont déjà…

Posted by Genesis Prod on Monday, January 24, 2022

Pourquoi sa viralité en RDC ? La marque de la bête

Dans le livre d’apocalypse, le chapitre 13 et ses versets 16 et 17 il est écrit : « Elle amena tous les hommes, gens du peuple et grands personnages, riches et pauvres, hommes libres et esclaves, à se faire marquer d’un signe sur la main droite ou sur le front. 17 Et personne ne pouvait acheter ou vendre sans porter ce signe : soit le nom de la bête, soit le nombre correspondant à son nom.«

Dans un pays où la religion est très implantée, plusieurs « pasteurs » ont déjà dit voir la fin du monde proche, et ceci est un signe que ces temps approchent !

La puce n’est pas (encore) obligatoire en Suède

Même si les puces s’installent sous la peau de la main, principalement, et donc comme cela est dit dans la Bible, il n’est pas obligatoire d’avoir une puce sur soi. D’ailleurs, dans une interview, le directeur de la startup qui produit les puces pour servir de passe sanitaire insiste : « Tous les utilisateurs sont volontaires, mais si quelqu’un les rendait obligatoire pour des détenues ou des personnes âgées en maison de retraite, « vous me trouverez sur les barricades pour me battre contre ça », juge Hannes Sjobladl. « Personne ne doit forcer quelqu’un à porter un implant », finit-il, cité par AFP.

La Suède pionnière en matière de puces électroniques

Nous avons tapé les mots clés « Suède, puce, sous, la peau », et nous sommes parvenu à lire plusieurs articles des médias sérieux, attestant de cette information. C’est par exemple France Info qui écrit :
« Il n’y a donc plus besoin d’avoir son téléphone sur soi ou son attestation papier, le pass sanitaire fait partie de vous, de votre corps et c’est sans conséquence pour la santé, assure l’entreprise. Il faut dire que la Suède est pionnière en matière de puces électroniques. Le pays compte plusieurs milliers d’adeptes de cette technologie, qui permet notamment d’entrer au bureau sans badge. La start-up a bon espoir de convaincre les réfractaires, notamment en ce qui concerne la transmission de données personnelles. Cette puce coûte une centaine d’euros. En Suède, un pass vaccinal est exigé dans les lieux fermés comme les théâtres, les cinémas ou les salles de sport.«

Avis de Congo Check à la communauté en ligne en République Démocratique du Congo, en République Centrafricaine, au Congo-Brazzaville et en Afrique Francophone: Si votre contenu est étiqueté comme faux, partiellement faux, contexte manquant, photo ou vidéo retouchée... ne le supprimez surtout pas ! Modifiez le, avec la mise à jour de l'article de vérification que nous mettons à votre disposition, puis signalez-le nous ! Ou alors faites un recours si vous pensez que notre article de vérification ne contient pas assez d'éléments factuels capables d'appeler à la modification de votre contenu. Notre équipe sera ainsi saisie et procédera à la levée du tag ou vous fournira plus d'assistance dans la compréhension du contexte autour de votre contenu ! En supprimant le contenu, nous ne pourrions malheureusement plus rien faire et la sanction restera !

Rodriguez Katsuva
Rodriguez Katsuva est un journaliste né à Goma et licencié en journalisme, Formateur en Fact-checking, et fact-checker pour Facebook. Pendant 7 ans il a travaillé dans l'audiovisuel comme journaliste, reporter, et responsable des informations. Entre 2013 et 2015 il est rédacteur dans un mensuel de pacification de l'est de la RDC. Plus tard, il s'est lancé dans l'écriture web et est Éditeur et formateur en blogging. Il se passionne des questions politiques de la sous-région des grands lacs et particulièrement de son pays la RDC.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

LATEST POSTS

Faux, cette image ne montre pas le cortège de Félix Tshisekedi à New-York

La photo vient d'être publiée sur le compte Facebook d'Etienne Masanka l'homme fort et commence à prendre de l'ampleur sur la toile. Elle provoque des...

Méfiez-vous de cette publication sur Dadju le disant mort

Une annonce Facebook publiée le 23 septembre 2024 par Djuma Mustapha Samuel confirme la mort de l'artiste musicien français Dadju des suites d'une courte maladie....

Méfiez-vous de ces propos faussement attribués à Lambert Mende

Sur le réseau social Facebook, une publication du 28 Juillet a faussement attribué des propos au député national Lambert Mende Omalanga selon lequel il aurait...

Partiellement faux : Didier Budimbu n’a pas été primé aux Forbes Best of Africa

Plusieurs personnalités congolaises ont été primées à New-York dans le cadre du « Forbes Best of Africa ». Sur la toile, 6 Congolais sont présentés comme primés....

Follow us

16,979FansLike
4,606FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Most Popular

spot_img