COVID-19 : non, Félix Tshisekedi n’a pas déclaré que les congolais étaient épargnés grâce à leur système immunitaire

0
186

Partagée plus de 3 500 fois, une publication Facebook devenue virale en République démocratique du Congo renseigne que le Chef de l’État Félix Tshisekedi, a affirmé que la pandémie à Coronavirus sera vaincue au pays grâce au système immunitaire de peuple congolais qui est très résistant. Le post de la page « L’espace du Président de la République démocratique du Congo », soutient que le Président congolais aurait déclarer cela en récusant l’essai du vaccin contre la Covid 19 dans son pays. Méfiez-vous, c’est un discours faussement attribué à Félix Tshisekedi. 

« Chers compatriotes, je me permets de vous dire ce qui suit, car il s’agit de la vie ou de la mort de tous et toutes les congolais et congolaises: à l’image d’une nouvelle bombe qui doit être testée dans une zone où n’habite personne. Ainsi, pour ce qui est de l’essai du vaccin contre COVID-19, l’Afrique ou la R.D. Congo n’acceptera jamais qu’elle soit ce territoire où on va tester ce vaccin et surtout que la vie humaine est sacrée. Dès aujourd’hui, j’en appelle à la vigilance, et ne permettez pas que les personnes riches de ce monde vous corrompent afin d’accepter leur option. La maladie existe, et nous allons le vaincre surtout avec l’aide du seigneur et grâce à notre système immunitaire très résistant », note faussement cette publication.

Chers compatriotes, Je me permets de vous dire ce qui suit, car il s’agit de la vie ou de la mort de tous et toutes les…

Publiée par L’Espace du Président de la République Démocratique du Congo sur Dimanche 5 avril 2020

L’infox, ayant généré plus de 2 631 mentions j’aime a été diversement commentée. Dans le lot de 1 317 commentaires, ont constaté que plusieurs internautes ont fait foi à cette publication : « On sait bien que nous sommes l’un des pays les plus endettés du monde et même parmi les plus pauvres. Ces gens ( occidentaux) savent bien qu’aucun congolais ne résistera devant une somme pour qu’il soit utilisé comme cobaye. Très chers, je pense bien que l’on ne sera pas entrain de nous prendre par force! même si le Président accepte leur demande, nous on peut bien refuser et on verra maintenant sur qui ils vont administrer le soit disant vaccin. 

Enfin, tous on a le choix, soit l’argent et le vaccin ou bien la vie sans vaccin », commente Joseph Don. À Valentin Bokomba d’asséner : « Merci une fois Felix pour votre position. Attention aussi avec leur aide de million de dollars, ils peuvent vous corrompre avec ça, nous devons premièrement compter sur nos propres ressources, nous avons beaucoup d’argents dans notre pays, Kabila le père l’avait démontré. »

Contexte du ressours de l’infox

1. Ce vieux post ressuscité par les internautes date du 6 avril 2020. Il avait été publié alors que le pays faisait face à la première vague de la maladie à Coronavirus

2. Une semaine après, la cour constitutionnelle avait rendu son arrêt déclarant conforme à la constitution l’état d’urgence sanitaire décrété par Félix Tshisekedi le 24 mars pour faire face à l’épidémie de COVID-19.

Pour authentifier cette déclaration, Congo check média spécialisé dans la vérification des faits en RDC a parcouru les médias nationaux et internationaux traitant de l’actualité congolaise, il a aussi contacté les sources proches de la Présidence.

Tina Salama, la porte-parole adjointe de Félix Tshisekedi affirme que le Chef de l’État n’a jamais ténu cette déclaration : « Faux, le Président n’a jamais dit ça, il n’a jamais dit aussi que la Covid sera vaincue par notre système immunitaire. »

Parcourant les sites des médias traitant de l’actualité congolaise, Congo check n’a pas trouvé aucun lien avec cette déclaration allant dans le sens où le Chef de l’État récuse l’essai du vaccin ou il avoue que la maladie sera vaincue par le système immunitaire.

Début avril 2020, le patron de la riposte en RDC, le professeur Jean-Jacques Muyembe, déclarait qu’il pourrait y avoir sans son pays des essais cliniques d’un vaccin contre le nouveau coronavirus. Cette annonce avait provoqué un tollé dans le pays. Depuis, le professeur Muyembe avait assuré qu’il n’y aurait pas de vaccination au Congo sans essais aux États-Unis où en Chine. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here