Cliquer et partager pour qu’une fille sexy vous aime ? Attention à l’arnaque de l’« engagement bait »

0
4569

Vous êtes tous, certainement, déjà tombés sur des publications sur Facebook où on vpus invite à interagir : « partagez ce post si vous êtes fiers de Dieu. », « Un like si vous aimez, un waouh si vous adorez ». Il y a aussi ceux qui disent : partagez dans 5 ou 10 groupes et vous recevrez de l’argent ou des crédits de communication, ou encore des forfait internet. Tout ceci relève d’une arnaque en ligne qu’on appelle : « engagement bait ». Une façon pour un créateur de contenu, de se faire de l’audience et donc de l’argent facilement. N’y succombez pas. Aucune fille ne viendra vous aimer, vous envoyer ses photos nues pour avoir liké. Tout ce que vous y gagneriez, ce serait une arnaque avec des conséquences sur votre compte.

Depuis le 30 avril, un post est très viral en RDC. On y voit une jeune femme, très sexy, appeler à partager sa photo dans 5 groupes, celui qui le ferait, recevrait son numéro de téléphone.

« Je m’appelle Aïchata Barry, j’ai 18 Ans. Je suis à la recherche d’un homme pour une relation sérieuse pouvant aboutir au mariage. Si tu es vraiment sérieux, partages ma photo dans 5 groupes et je t’envoi mon numéro en privé tout de suite on cause au téléphone, merci. », commence le post qui est sur le groupe « Je suis africain. », à l’instant de l’écriture de cet article, le post a été partagé 24 mille fois et commenté plus de 10.000 fois.

En même temps, la page a grimpé et a presque atteint 20 mille abonnés depuis. C’est la magie de l’« engagement bait ».

Nous avons parcouru la page, et les commentaires ne dépassaient jamais 60, avant ce post.

Pourquoi est-ce cela est faux ?

Déjà, cette photo utilisée revient très souvent, sur des comptes faux. C’est par exemple ici pour un pseudo compte, supprimé depuis, de Régina Daniels. (Regina Daniels est une influenceuse sur internet, avec un compte certifié). Le but de ce poste était uniquement d’amener les gens à aimer le groupe, en s’abonnant massivement.

Dans un article sur Congo Check, nous avons déjà traité la question de l’arnaque à l’engagement. Voici un petit résumé :

Qu’est-ce que l’engagement bait sur Facebook ?

L’engagement bait consiste à inciter les personnes à interagir avec une publication (mention j’aime, commentaire, partage) pour augmenter artificiellement son engagement et ainsi accroître sa portée. Nous vous partageons ici l’article écrit par Isabelle Matthieu, que vous pouvez retrouver ici.

En 2017, le réseau social Facebook avait indiqué une lutte active contre 5 types d’engagement bait, au moyen d’un modèle d’apprentissage automatique capable d’identifier ces comportements répréhensibles.

Que risquez-vous si vous recourez à l’engagement bait ? 

Une diminution de la portée des publications concernées. Puis, si vous utilisez souvent ces tactiques, une rétrogradation de votre Page Facebook dans le fil d’actualité.

Pour éviter toute interrogation ultérieure, notez que ces sanctions sont en place en France depuis le 4 avril 2017.

Maintenant, voyons en détail quels sont les 5 types d’engagement bait concernés.

#1. « Engagement bait » : l’incitation aux Réactions

Introduites en 2016, les Réactions sont une extension du bouton J’aime, qui permet d’exprimer une émotion sur une publication.

Situées en-dessous des posts, les Réactions sont au nombre de 6 : J’aime, J’adore, Haha, Wouah, Triste, Grrr.

D’une manière générale, Facebook n’autorise pas leur utilisation pour inciter les personnes à réagir à une publication.

Par exemple, vous ne pouvez pas demander aux utilisateurs d’employer la Réaction J’aime pour indiquer leur accord avec le contenu de votre publication : « cliquez sur J’aime si vous êtes d’accord ».

#2. « Engagement bait » : l’incitation au vote

#3. « Engagement bait » : l’incitation au commentaire

#4. « Engagement bait » : l’incitation au partage

#5. « Engagement bait » : l’incitation à l’identification

Lire plus ici : https://congocheck.net/engagement-bait-faux-ne-pas-partager-ou-liker-un-post-ne-vous-eloignera-pas-de-dieu/

Ne vous laissez pas avoir et ne poussez pas les gens à le faire :

Facebook a étalé et renforcer des sanctions contre les comptes des personnes qui partagent des fausses informations et celles qui essaient d’arnaquer des personnes en ligne, via le réseau social.

Il faut éviter tout comportement pouvant nuire à votre réputation, votre crédit Facebook auprès des robots utilisés pour seconder les humains responsables de réguler ce réseau. Quand vous êtes régulièrement sanctionné, vous perdez     accès à plusieurs fonctionnalités de Facebook. Cela peut aller d’une suspension ou incapacité à poster et commenter, à une exclusion, comme l’ancien Président américain Donald Trump.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here