Ces vidéos ne montrent pas une cérémonie de baptême dans une église d’Afrique

0
500

Une vidéo montrant un pasteur d’église en train de laver des femmes dans un récipient fait la une des groupes Facebook d’expression Swahili (langue la plus parlée de la côte orientale de l’Afrique). Les internautes qui partagent ces images fustigent les prédicateurs chrétiens, qui profitent selon eux de la naïveté des femmes pour poser des actes scandaleux. L’un de ces posts confirment que la cérémonie montre une séance de baptême. Congo Check qui a déjà debusquer les autres vidéos de la série previent que ces vidéos ont été tournées par l’artiste Mensah Mark (alias pasteur Blinks) en vue de décrire de faits de société dans son pays, le Ghana.

« Ceux d’entre vous qui connaissent la Bible, s’il vous plaît aidez-moi. Ce genre de baptême est écrit dans quel verset Biblique et je crois que je devrais le lire attentivement pour le comprendre » s’étonne l’internaute. Sa publication récolte de dizaines de milliers d’impressions dont 95.000 partages sur Facebook uniquement.

Pasteur Blinks, une série de vidéos dénonçant les abus de pasteurs

Dans la série de vidéos de plus de trois vidéos de l’artiste Mensah Mark, déjà débusquées par les équipes de Congo Check, les sources factuelles relayées par les médias ghanéens attestent qu’il s’agit d’images éducatives publiées par ce personnage public pour dénoncer les dérives de certains religieux.

« La photo a été tirée d’un film intitulé « Pastor Blinks« . J’ai joué le rôle principal parce que j’ai écrit le scénario… J’ai décidé de produire un film pour éduquer le public sur certaines des actions de ces faux pasteurs », a-t-il déclaré.

S’adressant à GhanaWeb, Mensah Mark, le pasteur sur la photo virale, qui est directeur de Phens Multimedia, a démenti les affirmations selon lesquelles les photos étaient des scènes d’un véritable service de délivrance dans son église. Il a expliqué que les photos étaient tirées d’un film intitulé « Pastor Blinks » dont il est le producteur, l’auteur, le réalisateur et le personnage principal.

Malgré les efforts pour remettre les contenus faux dans leur contexte original, des internautes avec de mauvaises intentions re-publient ces derniers avec des différentes légendes en vue de générer des réactions. Tel est le cas de cette légende trompeuse, qui accompagne cette vidéo. Elle est a d’abord été publiée en Swahili, une façon d’échapper au public francophone, qui aurait probablement lu les articles de vérification écrits à ce sujet. Pendant que les anciennes fausses publications indiquaient qu’ils s’agissait des abus des pasteurs, la publication sous analyse, indexe d-un rite chrétien: le baptême, détournant les internautes de tout soupçon.

Previous articleFaux, Marc-André Ter Stegen n’est pas le meilleur gardien de l’histoire du football
Next articleL’invention d’Ebanga et la disponibilité des vaccins n’exclut pas la prévention
K. MAHAMBA WA BIONDI, connu sous le nom de plume "Fiston Mahamba Larousse" est diplômé en sciences de l'environnement et développement durable à l'Institut Supérieur de Développement Rural à Beni. Journaliste basé dans la partie Orientale de la République Démocratique depuis 2012, il s'est forgé dans l'exercice de ce métier après plusieurs formations de journalisme au Deutsche Welle Akademie, le centre de développement médias de la radiodiffusion publique Allemande. En 2018, il s'inscrit à l'École Supérieure de Journalisme de Lille pour parfaire une licence en journalisme multimédia. Ancien officier de communication au sein des Nations Unies, il poursuit un Master2 en Techniques des Métiers de l'Information à l'Université Nazi Boni (Burkina Faso) /Université Lumière Lyon (France). Son livre "Ebola: Fixers, ces boucliers non immunisés" est en cours d'édition. Journaliste et chercheur spécialisé sur la région orientale de la République Démocratique du Congo et les Grands-Lacs africains, ses études se focalisent sur les ressources naturelles, la santé, les conflits... Ses domaines de travail journalistique sont orientés vers l'environnement, le développement, l'emploi, les nouvelles technologies, l'agriculture, la politique, la culture,... qu'il couvre en écriture et images.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here