Attention, Luc Montagnier n’a pas prédit la mort de tous les vaccinés contre la Covid-19

0
80

« Il n’y a aucun espoir et aucun traitement possible pour ceux qui ont déjà été vaccinés. Nous devons être prêts à incinérer les corps. Ils mourront tous d’une amélioration dépendante des anticorps. Rien de plus ne peut être dit ». Ces propos attribués à Luc Montagnier font le tour des réseaux sociaux. Après vérifications, Congo Check atteste que le médecin et Prix Nobel français n’a jamais tenu ce discours.

🔴Toutes les personnes vaccinées mourront dans 2 ans▪️🔹🔸Le lauréat du prix Nobel Luc Montagnier a confirmé qu'il n'y a…

Posted by Infoplusdrc Drc on Tuesday, June 1, 2021

Sur la page « Infoplusdrc Drc », l’information a été partagée plus de 20 fois. Les internautes ont, dans les commentaires, dit avoir déjà entendus parler de « ces soupçons », tout en déplorant « l’attitude irresponsable du Président de la République ».

Selon les publications partagées sur Facebook et WhatsApp, Luc Montagnier aurait fait cette prédiction lors d’une interview accordée à Rair Foundation USA (Rise Align Ignite Reclaim), une organisation militante de base composée d’Américains ordinaires.

Sur leur site, nous avons pu retrouver les traces de cette interview publiée le 18 mai 2021 sous le titre « Le lauréat du prix Nobel révèle que le vaccin Covid-19 crée des variantes ». Une affirmation d’ailleurs vite balayée par des scientifiques, d’autant plus que les premiers variants (anglais, brésiliens, sud-africains et indien) ont émergé dès l’automne 2020 alors qu’aucun vaccin n’était disponible. Cité par la RTBF, Eric Muraille, professeur en Immunologie et chercheur en faculté de médecine à l’ULB explique : « Le matériel génétique du SARS-CoV-2 est de l’ARN. Cet ARN est beaucoup moins stable que l’ADN et lors de la multiplication du virus des erreurs apparaissent spontanément. (…) Avec le temps, les erreurs s’accumulent dans le génome des virus, ce qui explique que les variants actuels présentent de plus en plus de différences par rapport au virus originel isolé en Chine ».

De son côté, RAIR Foundation a également coupé l’herbe au pied de la rumeur sur ces propos attribués à Luc Montagnier. « Des mensonges sur le virologue français Luc Montagnier ont circulé en ligne après qu’un article publié sur la RAIR Foundation USA soit devenu viral. On ne sait pas si la rumeur a été lancée comme une tentative cynique de discréditer le professeur Montagnier ou si elle a été faite pour mettre l’accent sur le danger du vaccin. Quoi qu’il en soit, le lauréat du prix Nobel n’a rien dit de tel », écrit RAIR Foundation dans un article publié une semaine après le premier.

Congo check a également visionné plusieurs fois la vidéo de l’interview de Luc Montagnier à RAIR Foundation. Nulle part dans les 2 minutes 34 secondes il ne fait allusion à une mort causée par la vaccination.

Cette rumeur prédisant la mort des personnes vaccinées renforcent le scepticisme autour de la vaccination. En décembre 2020, l’OMS prédisait déjà bien avant le début de la campagne que des effets secondaires indésirables pourraient être attribués à tort ou à raison, aux nouveaux vaccins. « Les individus sont nécessairement exposés à de fausses informations, à des rumeurs et à des théories du complot qui peuvent miner leur confiance dans les vaccins. L’établissement de sources fiables, la vérification des faits et les mises au point pour réfuter de fausses informations par le biais de tableaux de bord spécifiques sont quelques-unes des stratégies suggérées pour gérer les infodémies », prévenait l’OMS.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here