Attention, cette vidéo de Sultani Makenga s’adressant aux élèves date de 2012

0
105

Sur les réseaux sociaux Twitter et Facebook, les internautes partagent une vidéo de Sultani Makenga s’adressant aux élèves en uniforme dans la partie Est de la RDC.

Dans cette vidéo on entend Sultani Makenga entrain de rassurer aux élèves qu’il est venu pour  leur sécuriser pendant qu’ils sont entrain de passer leurs examens.

« Bonjour les élèves, on vous a dit que je suis mort et pourtant c’est Faux.  Je suis venu pour assurer votre sécurité» disait Sultani Makenga dans cette vidéo
Sur la toile, les publications vont dans tous les sens. 
L’exemple est du post  mis en ligne par Cordon Efondja Botoy.

«  Problème eza te, okukufa bientôt » qui signifie  « il n’y a pas de problème, tu mourras bientôt » dit le post publié par  Cordon Efondja Botoy.


A son tour, Josué Kayeya revient sur ce post. A lui d’ajouter.
« Le terroriste est vivant» renchérit Josué Kayeya sur tweet.


Plusieurs internautes relient cette vidéo aux événements actuels de la guerre entre le M23 et les FARDC en cours dans les territoires de Nyiragongo et Rutshuru au Nord-Kivu.

En vérifiant cette information, plusieurs éléments prouvent qu’il s’agit d’une ancienne image et pas actuelle.
Premièrement, la présence de Bertrand Bisimwa aux côtés de Makenga sur les Fronts.Pourtant, Bertrand Bisimwa n’était pas aux Fronts comme c’était en 2012.
Deuxième, contrairement aux premières attaques où les élèves étudiaient, depuis le début de ces affrontements entre les M23 et les FARDC, plus de 30.000 enfants sont privés de scolarité selon le dernier rapport de L’UNICEF.

Agression rwandaise: la situation humanitaire s’aggrave, près de 30 000 enfants déplacés et privés de scolarité, des écoles occupées, des familles déchirées

Nous avons consulté les canaux de communication de M23, nulle part on revient sur cette adresse de Sultani Makenga aux élèves.

Considéré comme un mouvement terroriste, l’entretien entre un chef terroriste et les élèves a un impact sur la considération de la communauté considérée comme alliée aux terroristes d’une part et d’autre part, le soutien de la population aux terroristes en défaveur des forces loyalistes.
Ce qui a conduit à la destruction de cette nouvelle pour ne pas laisser les habitants dans la confusion.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here