Attention, ces images des préservatifs usés et interceptés par la police ne sont pas de Kinshasa

0
233

Une publication mise en ligne sur Facebook depuis le mardi 25 mai de cette année, affirme que la police à Kinshasa, a démantelé un réseau mafieux d’une entreprise qui nettoyait des préservatifs déjà utilisés pour les emballer dans des cartons et les revendre. Cette information est fausse.

« Kinshasa : La police démantèle le réseau d’une entreprise qui nettoyait les préservatifs déjà utilisés pour le remettre dans des cartons et les revendre comme neuf », dit cette publication qui est illustrée par des photos de quantités en stock des condoms et qui a été partagé une vingtaine de fois au-delà d’avoir généré une quarantaine des mentions j’aime et des commentaires.

Kinshasa : La police démantèle le réseau d'une entreprise qui nettoyait les préservatifs déjà utilisés pour le remettre dans les cartons et les revendre comme neuf.

Publiée par Ensemble Aujourd'hui sur Mardi 25 mai 2021

Dans ses recherches, Congo Check est parvenu à trouver l’origine de ces images des préservatifs que l’auteur de la publication a affirmé être des images des préservatifs interceptés par la police à Kinshasa.

Des images des préservatifs confisqués au Vietnam en 2020

Avec la recherche inversée d’images, nous avons découvert que les images utilisées pour illustrer cette publication ont été trafiquées.

L’origine de ces images atteste qu’il s’agit plutôt des images d’une quantité des préservatifs déjà utilisés, évaluée au nombre de 345.000, qui avait été saisie au Vietnam, un pays du Sud-Est du continent asiatique, le mardi 22 septembre 2020, par la police des mains d’une entreprise de recyclage des condoms usagés.

C’est dans une province du Vietnam dite Binh Duong que la police vietnamienne avait confisqué cette quantité des préservatifs déjà utilisés et qui avaient été nettoyé dans le but de les revendre comme étant neufs. Des images qui avaient également été diffusées par la chaîne de télévision vietnamienne et par plusieurs autres médias.

Ceci fût un scandale dans le secteur de la santé qui s’est répandu au Vietnam depuis le mois de septembre de l’année2020.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here