Attaque de Bukavu : aucune preuve n’atteste que les miliciens impliqués sont de l’UNC

0
153

Apparue sur le réseau social Facebook, une annonce, publiée par l’internaute Lisette Lisa Mongendu et Nancy Kitenge attribue l’attaque qui est survenue hier dans la ville de Bukavu aux milliciens appertenant à l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), un parti politique dont le chef de file est Vital Kamerhe. Attention, il s’agit d’une fausse information. Aucune n’atteste que les miliciens impliqués dans l’attaque survenue hier dans la ville de Bukavu sont de l’UNC.

« RDC Sud-Kivu: la Ville de Bukavu Recuperée par les FARDC, plusieurs Miliciens de l’UNC Capturés avec leurs fétiches », a lancé Lisette Lisa sur son compte Facebook.

La même information a été partagée par l’internaute Nancy Kitenge. 
« RDC Sud-Kivu: la Ville de Bukavu Recuperée par les FARDC, plusieurs Miliciens de l’UNC Capturés avec leurs fétiches »

Le démenti formel des autorités 

Pour vérifier cette information, Congo Check a abordé Désiré Kwakima, le chargé de communication du gouverneur du Sud-Kivu. A la question de savoir s’il s’agit des miliciens de l’UNC derrière cette attaque de Bukavu. Il a dit :
« Non non non ! Ça c’est de l’intox en réalité. Le parti UNC n’a pas à expliquer près ou de loin ce qui s’est passé hier à Bukavu. Aucun indice sérieux ne prouve cette implication. »  Et d’ajouter « Le enquêtes sont en cours pour établir avec précision les gens derrière cette attaque »
Nous avons aussi contacté Adrien Mushumo, le porte-parole de l’UNC dans la province du Nord-Kivu. 
« Non, ça c’est faux. C’est du n’importe quoi ! », a-t-il précisé.
Dans un communiqué écrit par le gouverneur du Sud-Kivu parvenu à Congo Check. Il y est indiqué qu’il s’agissait des malfrats et des inciviques. En voici l’intégralité :

« COMMUNIQUE A L’INTENTION DE LA POPULATION DE BUKAVUChers Compatriotes,La nuit du mardi 02 au mercredi 03/11/2021 a  été agitée. Des malfrats et inciviques ont perturbé la quiétude de nos concitoyens dans quelques quartiers de la ville de Bukavu.Grâce à la vigilance et à la promptitude de la PNC et des FARDC très actives sur terrain, la situation demeure totalement sous contrôle. En attendant de nouvelles consignes, la population de la ville de Bukavu est appelée à garder son calme habituel, à collaborer avec les forces de l ordre et de sécurité et à vaquer normalement à ses occupations.Theo NGWABIDJE KASI Gouverneur de Province. »

Dans la nuit de mardi à mercredi, des éléments des forces de sécurité congolaises se sont affrontés contre des dizaines d’assaillants qui avaient investi la ville de Bukavu, chef-lieu de la province du Sud – Kivu, dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here