Affaire judiciaire contre Koffi Olomide : les 8 ans de prison sont un réquisitoire et non la condamnation

0
80

Sur Facebook, plusieurs personnes annoncent la condamnation de Koffi Olomide à 8 ans de prison par la Justice française. Pourtant, la Cour d’Appel de Versailles ne s’est pas encore prononcée.

« Koffi olomide condamné 8 ans de prison », titre la page Trace univers TV dans une vidéo ayant récolté 343 partages.

La même information a été également partagée sur la page « Les stars du 226 info » précisant, dans une publication ayant généré 18 partages, que « Le célèbre chanteur de la Rumba congolaise, Koffi Olomide est condamné le lundi à 8 ans de prison par le Tribunal correctionnel de Versailles ».

Sur les réseaux sociaux, plusieurs fans de l’artiste ont exprimé leur mécontentement face à ce jugement, criant à un « complot ». Cependant, bon nombre de personnes n’y ont pas cru.

Le verdict attendu au plus tôt le 13 décembre

Pour débusquer l’infox, Congocheck a consulté des médias français ayant fait part belle au procès qui se déroule à la Cour d’Appel de Versailles. Dans un article posté le 26 octobre, TV5 Monde renseigne que Koffi Olomide est « jugé pour agressions sexuelles et séquestration de quatre de ses anciennes danseuses lors de tournées en France ». Le média de la francophonie ajoute que « le jugement a été mis en délibéré au 13 décembre » alors que le Parquet a requis 8 ans de prison ferme.

La version est également corroborée par France 24 qui précise : « Koffi Olomidé a réfuté toutes les accusations d’agressions sexuelles et de séquestration qui le visent. »

Arrivé à Kinshasa le 28 octobre 2021 dans la soirée, Koffi Olomide s’était produit au terrain GD de Lemba dans la capitale congolaise avant de poursuivre d’autres sorties scéniques et un voyage en République Centrafricaine.

Condamné en première instance en 2019 par le tribunal correctionnel de Nanterre, Koffi Olomidé, absent de ce procès, a vu le ministère public interjeté appel. A l’époque, il avait écopé de deux ans de prison avec sursis alors que le Parquet en avait requis huit fermes. Le jugement de 2019 a été contesté pour son caractère « perplexe à certains égards. »

Alors que le verdict se fait attendre, cette folle rumeur de condamnation pourraient causer des dommages dans les productions prévues de l’artiste mais également dans le chef de ses nombreux fans.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here