Vrai, les enfants de moins de 18 ans ne possederont plus de cartes SIM au Nigéria

0
210

Dans une publication datant du 7 octobre dernier, la page Benin Web Tv annonçait l’interdiction au Nigéria aux moins de 18 ans de posséder un téléphone portable.

Une publication commentée diversement par les internautes comme le démontre ces captures.

Toutefois, les recherches menées par Congo Check ont aidé à découvrir qu’il n’était pas interdit aux moins de 18 ans de posséder un téléphone portable. Par contre, l’interdiction porte sur l’abonnement et l’enregistrement dans les compagnies des télécommunications mobiles des enfants de moins de 18 ans, donc de la possession des sims identifiées en leurs noms.

Dans une publication du journal Premium Times datant du 7 octobre, l’on peut lire que cette décision est effectivement de la Commission Nigériane des Communications, NCC. Cette dernière explique d’ailleurs les raisons de cette décision. Pour le régulateur des télécommunications, le plan était de « protéger les mineurs » et de les protéger des responsabilités résultant de l’utilisation de ces cartes SIM.

Un autre journal en ligne dénommé Punch, confirme l’information également.

« La Commission nigériane des communications a interdit à toute personne âgée de moins de 18 ans de s’inscrire et de posséder une carte SIM au Nigéria. »

https://www.ncc.gov.ng/documents

Une décision qui fait suite au projet de copie du règlement modifié sur l’enregistrement des abonnés au téléphone publié sur le site Web de la commission.

« Les parents et les tuteurs peuvent acquérir des cartes SIM à leur nom au nom de leurs enfants et pupilles »

Sur la page Facebook de la Commission Nigériane des Communications, l’on peut lire notamment dans un communiqué de presse publié le 6 octobre dernier et signé par Dr Ikechukwu Adinde, Directeur des Affaires publiques, que « l’acquisition de SIM est un contrat entre les fournisseurs de services et leurs abonnés, qui exige que l’abonné ait un statut juridique approprié, qu’il ait l’esprit mûr et suffisamment rationnel pour assumer certaines responsabilités, obligations et obligations imposées par un contrat. La proposition est donc de protéger les mineurs. Les parents et les tuteurs peuvent acquérir des cartes SIM à leur nom au nom de leurs enfants et pupilles, auquel cas ils assument toutes les responsabilités ou obligations découlant de l’utilisation de ces cartes SIM, une mesure qui devrait également renforcer la sécurité nationale ».

Press Statement NCC not Disqualifying Nigerians from Getting SIM The Nigerian Communications Commission (NCC) would…

Posted by Nigerian Communications Commission on Wednesday, October 6, 2021

L’on peut également retrouver le document relatif à cette décision sur le site web de la commission Nigériane des communications

Pour rappel, dans la réglementation modifiée de la NCC, le terme « Abonné » désigne une personne âgée d’au moins 18 ans qui s’abonne à des services de communication en achetant un support d’abonnement ou en concluant un contrat d’abonnement avec un titulaire de licence, tandis que «  Le Licencié » fait référence à  un fournisseur de services de communication qui utilise un support d’abonnement en République fédérale du Nigéria . Donc, cette décision a été prise dans le but de de protéger les mineurs.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here