RCA : aucune preuve n’atteste que l’ex président François Bozizé entretien une rébellion pour déstabiliser le pays

0
955

Une publication selon laquelle l’ex président François Bozizé  négocie avec les mercenaires pour déstabiliser le pays circule sur Facebook. Attention, cette nouvelle n’est basée sur aucun fait.

La nouvelle a été publiée par un compte du nom de Mahdi Bria vendredi le 11 décembre à 21h 12 avant d’être partagée par d’autres internautes.

« Négociation avec les mercenaires pour venir tuer les centrafricains. Tout ça c’est la faute à Touadera, sinon ce monsieur Bozizé assoiffé de pouvoir doit être directement arrêté, par la police dès ça premier apparition en décembre 2019 comme kolingba avait fait avec Bokassa en 1986… » affirme l’application.

[embedfb https://www.facebook.com/mahadi.bria/posts/386206152656204]

Contactée par l’équipe du Congo Check, le chargé de communication du parti Kwa Na Kwa Séverin Vélé Faimindi, a démenti cette information et affirmé que cette publication vise à manipuler l’opinion publique.

« Véritablement nous avions effectué un déplacement à Kaga Bandoro, Kobo Batangafo et à Bossangoa c’est dans le cadre d’une mission de redynamisation des structures de bases du Parti politique KNK et de présentation des candidats aux législatives. Pour quel intérêt Bozizé va déstabiliser le pays ou rentrer en rébellion ? Ceux qui distillent ces informations n’ont qu’à nous fournir les preuves de leurs allégations. Que les gens laissent le peuple  centrafricain en paix car les  vrais rebelles sont connus et viennent souvent à Bangui.» a-t-il expliqué

Une image montée

Pour décrypter cette image partagée par ce dernier sur Facebook, puis démêler le faux du vrai, nous avons utilisé des mécanismes de vérification en vue de retracer la source et le contexte de cette photo postée par l’internaute. D’après les résultats assortis, il s’agit d’une image retouchée via l’application Photoshop.

Dans la même lignée le chargé de communication  revient pour débusquer cette image

« Nous sommes aujourd’hui à l’heure des nouvelles technologies où l’on peut tout de permettre par des montages de photos et autres. Cette image n’est qu’un montage visant à manipuler les centrafricains » a-t-il conclut

Suite à l’approche des élections présidentielles et législatives, la  République Centrafricaine fait face à un défi majeur des fausses informations et fausses images. Face à cette triste réalité soyez prudent et vigilant.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here