Non, l’ancien président de la ligue des jeunes PPRD, Serge Kadima n’a pas adhéré à l’UDPS

0
128

Une publication du 4 février a alerté sur l’adhésion de Serges Kadima, ancien président national de la Ligue des jeunes du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) à l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS). 

C’est sur la page « Notre Pie Gérard Elenga Pela » que cette nouvelle a été relayée, suscitant des réactions de plusieurs sur la toile. Méfiez-vous en, c’est une fausse information.

« URGENT URGENT !!!

SERGE KADIMA, PRÉSIDENT DE LA LIGUE DES JEUNES DU PPRD, APRÈS AVOIR ÉTÉ EXCLU DU PARTI CHER À CHINA RAMBO PAR SHADARI, VIENT OFFICIELLEMENT D’ADHÉRER À L’UDPS… », a écrit l’auteur de cette publication qui a généré 112 mentions j’aime, 59 commentaires et des partages.

URGENT URGENT !!! SERGE KADIMA, PRÉSIDENT DE LA LIGUE DES JEUNES DU PPRD, APRÈS AVOIR ÉTÉ EXCLU DU PARTI CHER À CHINA…

Publiée par Notre Pie-gerard Elenga Pela sur Jeudi 4 février 2021

Certains internautes ont, dans leurs commentaires encouragé ce cadre du PPRD dans son nouvel engagement croyant que l’information sur l’adhésion de Serge Kadima à l’UDPS est vraie pourtant fausse. 

« L’UDPS est un patrimoine national, si demain même Dada adherait il n’y aura aucun inconvénient », a réagi Pancrace Lwaie

Bruno Emeka dans son commentaire estime que « Dans l’union il y a toujours toutes tendances confondues laissez-les venir l’idée maïtresse va transformer tous les nageurs politiques »

Jiji Jide Mina paraît être septique et a commenté » Ba assassin bazui refuge (les assassins ont trouvé refuge), RDC n’a pas de chance »

Congo Check, premier média de vérification des faits en République Démocratique du Congo s’est lancé dans des recherches pour avoir une vraie information autour de cette fausse nouvelle répandue sur la toile. 

Serge Kadima a démenti cette nouvelle, affirmant qu’il s’agit d’une fausse information. Il dit demeurer au sein du parti politique de Joseph Kabila, le PPRD. 

« Non cher journaliste, c’est une fausse information », a-t-il laissé entendre au téléphone de Congo Check 

Les vérifications ne se sont pas limitées par-là, sur des médias congolais que nous avons eu à consulter, voire même les réseaux sociaux utilisés par cet acteur politique, aucune information allant dans ce sens n’a également été diffusée. 

Depuis le divorce entre la coalition Front Commun (FCC) pour le Congo et le Cap pour le Changement (CACH), plate-forme appartenant respectivement à Joseph Kabila et à Félix Tshisekedi, il s’observe une flambée des fausses informations sur la toile et dans la plupart des cas les leaders politiques en sont victimes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here