Faux, le Pape n’a pas cité la RDC dans sa dénonciation sur les viols des religieuses dans certaines congrégations

0
245

L’avocat David Beylard a posté sur son mur l’information selon laquelle le Pape François aurait dénoncé des viols perpétrés sur les religieuses et des cas de pédophilies dans des congrégations en République démocratique du Congo. Selon ce post, la dénonciation date du 4 février 2019, alors que le Pape se trouvait dans un avion vers Rome. Méfiez-vous, il s’agit d’une infox.

« Le Chili, la République Démocratique du Congo et le Kenya sont quelques pays où des cas d’abus sexuels sur les religieuses ont été révélés », note faussement David Beylard dans une publication partagée 95 fois.

https://web.facebook.com/david.beylard.9/posts/930206950881574

En vue de confirmer cette accusation, Congo Check a revu l’intégralité de la vidéo. Il s’agit d’une conférence de presse donnée le 5 février 2019 par le Saint-Père depuis l’avion qui le ramenait à Vatican après un voyage à Abu Dhabi. Dans cette séquence d’une trentaine de minutes, le Pape a balayé plusieurs sujets d’actualité de l’époque dont l’article du mensuel féminin de l’Osservatore Romano dénonçant commis par le clergé sur des religieuses.
Reconnaissant l’existence de ces viols, le Pape a regretté que la femme soit toujours considérée comme une personne de « seconde classe », une conséquence, selon lui, de la non-maturité de l’humanité.
« C’est vrai, à l’intérieur de l’Église, il y a eu des prêtres et des évêques qui ont fait cela, et je crois qu’il y en a encore », a-t-il regretté (voir les 4 dernières minutes de la vidéo). Comme réponse de l’Eglise face à ces abus, le Pape a brandi la suspension ou le renvoi de certains prêtres mais également la dissolution d’une congrégation féminine par le passé. Toutefois, il a expliqué qu’il fallait faire plus et ce n’est pas la volonté qui manque, saluant au passage les actions entreprises en son temps par le Pape Bénoit XVI.0

Nulle part dans la vidéo, le Souverain pontife n’a cité un pays en particulier. A la place, il a préféré par d’une situation existante « partout, mais dans quelques congrégations, nouvelles, et dans quelques régions, plus que d’autres ». Sur le site Vaticannews.va, dédié à l’actualité du Saint-siège, Congo check n’a retrouvé aucun article relatif à un scandale de viol publié ces 3 dernières années.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here