Faux, le général de division Mba Assoumou Vecente n’est pas mort après avoir pris le vaccin contre Covid-19

0
1131

Samedi 20 février, une publication sur le compte Facebook « Patrice Nouma » affirme que le général de division Mba Assoumou Vecente de l’armée Équato-Guinéenne est mort de suite du vaccin contre covid-19. Selon la publication qui a généré plusieurs centaines de réactions, la Guinée Equatoriale a perdu le responsable de l’armée 24 heures après sa vaccination. Méfiez-vous. C’est une fausse information.

« Dernières nouvelles. Quelques jours après la mort du cuisinier du Président Obiang, la Guinée équatoriale perd son chef d’Etat-major général ce matin. Le général de division Mba Assoumou Vecente 24h après avoir pris son vaccin anti Covid », lit-on sur le compte de Patrice Nouma.

[embedfb https://web.facebook.com/patrice.nouma.1/posts/3319373811673221]

Beaucoup d’internautes ont malheureusement repris cette infox sur Facebook, tout comme sur Twitter et WhatsApp.

Certains internautes ont cru à cette infox même si d’autres pensent à une fausse information.   

« C’est un vaccin suicidaire pour le peuple africain. Les africains svp n’en prenez pas », commente Marquise Flore Nyangono Ndong.

« Quand c’est le compatriote qui trouve le remède on le persécute de peur qu’il ne sauve les plus démunis, pour aller prendre le poison chez le colonisateur », note Cybor Jay.

« Les gens passent leur temps à amasser l’argent dans les des blancs sans chercher à produire nous sommes des éternels consommateurs maintenant nous allons mourir à cause du fait vaccin. Tous les dirigeants africain doivent d’abord se vacciner pour nous donner l’exemple », a réagi pour sa part Denis Happi.

Jean-Pierre Basaro, doute de cette information, il évoque cependant une source qui a démenti cette information.

« Fake news, Afrique média a fait le démenti à travers son correspondant Luc Michel », dit-il.

Le ministre de la Santé et du Bien-être social Equato-Guinéen dément

Pour vérifier cette information, Congo Check a contacté les autorités de la Guinée équatoriale. Le ministre de la santé et du Bien-être social, Diosdado Vicente Nsue Milang, rejette ces allégations et précise que Mba Assoumou Vecente est décédé de la Covid-19.

« L’information date de plusieurs jours, c’est depuis le 20 février. Le général est décédé le 15 février.  Tu peux consulter le site du gouvernement de la Guinée équatoriale, nous avons fait une communication officielle à ce sujet », confie à Congo Check Diosdado Vicente Nsue Milang.

Démenti du gouvernement de la Guinée

Le ministre de la Santé affirme qu’il n’existe pas de mort présumée d’un citoyen équato-guinéen provoquée par le vaccin contre la Covid-19.     

« Le ministre de la Santé et du Bien-être social, Diosdado Vicente Nsue Milang, a démenti par un communiqué de presse qu’il existe une mort présumée provoquée par le vaccin contre la Covid-19, que le Gouvernement fournit actuellement à la population.  Dans son communiqué, Nsue Milang a assuré que le citoyen en question n’a jamais reçu de dose de vaccin contre le SARS-CoV-2, d’après les informations circulant sur les réseaux sociaux», note le communiqué dont  vous pouvez lire en intégralité ici.

Ce bruit est tombé alors que la Guinée équatoriale ait été le premier État africain à prendre  le vaccin contre la covid-19 développé par l’entreprise pharmaceutique chinoise Sinopharm. Les autorités équato-guinéennes ont choisi de se faire vacciner en premier. D’abord le vice-président et responsable de la riposte contre Covid-19  du pays, le président de la république, la première dame et d’autres membres du gouvernement. En date du 11 février, le pays a reçu un don de 100 000 doses de Vero Cell. Il s’agit d’un don du gouvernement de Pékin dans le but de renforcer les liens d’amitié et de coopération unissant les deux pays selon le gouvernement de la Guinée Equatoriale.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here