Faux, Lambert Mende n’a pas été nommé à la tête de la DGI

0
230

Une publication Facebook de la page « L’espace du Président de la République Démocratique du Congo », annonce que l’ancien ministre de la communication Lambert Mende Omalanga a été désigné à la tête de la Direction Générale des impôts (DGI). Ce post qui a enregistré plus de 500 mentions j’aime précise aussi que le député national Joseph Kokonyangi a été nommé à la DGDA et Francis Kalombo, proche de Moïse Katumbi à la tête de la CNSS. Méfiez-vous, il s’agit d’une fausse information.

Contexte de la résurgence de l’infox

1. Ce vieux post ressuscité par les internautes date du 12 mars 2020. Il avait été publié à la veille de la nomination de différents mandataires dans les entreprises publiques.

2. Il réapparaît alors que des nominations sont attendues dans les entreprises et établissements publics après la fin de la coalition FCC-CACH, qui liait Joseph Kabila à Félix Tshisekedi.

« L’ordonnance présidentielle nommant 17 mandataires de l’État vient d’être signée. Parmi les anciens membres du gouvernement figurent Lambert Mende à la DGI, Kokonyangi à la DGDA et Francis Kalombo à la CNSS », note faussement cette publication partagée 398 fois.

L'ordonnance présidentielle nommant 17 mandataires de l'État vient d'être signée.Parmi les anciennes personnes, figurent Lambert Mende à la DGI, Kokonyangi à la DGDA et Francis Kalombo à la CNSS.

Posted by L'Espace du Président de la République Démocratique du Congo on Thursday, March 12, 2020

Un tour rapide dans quelques-uns de 287 commentaires a permis de constater que les internautes ont épousé cette infox.

« Trop c’est trop du côté des autorités congolaises, pourquoi la RDC est conduite que par les mêmes gens depuis longtemps jusqu’à maintenant ? Que font tous ces intellectuels congolais ? Est-ce qu’il y a que Lambert Mende , Kyungu Wakumwanza, Martin Kabwelulu qui sont à mesure de conduire ce pays ? », s’interroge Darius Muluba. Malou Mawana, qui a aussi cru à cette information se lamente du fait que les cadres du parti au pouvoir n’ont pas été désignés à ces postes : « L’UDPS n’a pas des cadres qui peuvent travailler à ces postes ? Toujours les mêmes figures qui font la rotation du pays! »

Face à l’ampleur qu’a pris cette infox, Congo check a parcouru les médias nationaux et internationaux traitant de l’actualité congolaise dont la Radio Okapi et RFI, il a aussi auditionné l’audio du porte-parole de Félix Tshisekedi diffusé à la RTNC, sur la nomination de nouveaux mandataires dans les entreprises publiques.

Il s’est révélé que le Chef de l’État, Félix Tshisekedi avait procédé mercredi 10 juin 2020 à la nomination de mandataires publics dans certaines entreprises et établissements publics de la République démocratique du Congo.

Si certains étaient maintenus à leur poste, à l’instar du directeur général de la Régie de Voie Aérienne (TVA), d’autres par contre avaient fait leur entrée tel que Lambert Mende, ancien porte-parole du gouvernement sous le régime Kabila, qui était nommé président du conseil d’administration des lignes Maritimes congolaises. Lambert Mende n’a jamais été nommé à la Direction Générale des impôts (DGI), selon la même ordonnance lue à la télévision nationale congolaise le même jour, c’est plutôt Bernabe Mwamba qui était nommé à la tête de la DGI.

Francis Kalombo et Joseph Kokonyangi n’ont jamais été nommés respectivement à la tête de la Caisse nationale de sécurité sociale ( SNCC) ou à la Direction Générale des douanes et accises (DGDA). D’après les recherches de Congo check, ces deux entreprises n’étaient pas concernées par les nouvelles nominations. La DGDA est toujours gérée par le Directeur Général intérimaire Jean-Baptiste Nkongolo Kabila, par contre la SNCC par l’intérimaire Mfuti Kiaku Jean Simon, qui a récemment remplacé Agnès Mwad Katang Nawej.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here