HomeFact-checkEtat de siègeFaux, Kinshasa n’a pas accepté de dialoguer avec le M23

Faux, Kinshasa n’a pas accepté de dialoguer avec le M23

-

La crise sécuritaire qui sévit près de Goma n’arrête pas de se faire accompagner des fausses informations. La cité de Bunagana est sous occupation du groupe rebelle M23 depuis plus d’un mois. Sur Facebook, la page « Liberté News » affirme que Kinshasa a accepté de dialoguer avec cette rébellion à condition qu’elle se retire de Bunagana. L’auteur de la publication cite comme source le média public allemand (Deutsche Welle). Cette information est fausse, concluent les recherches de Congo Check, qui a contacté la cellule de communication de la Présidence de la République Démocratique du Congo, le porte-parole du mouvement rebelle M23 ainsi que la rédaction Afrique francophone de la Deutsche Welle.

« Combats FARDC-M23 : Kinshasa accepte de dialoguer avec le M23 à condition que les rebelles se retirent d’abord de Bunagana pour leurs anciennes positions, les collines de Chanzu et Runyoni (DW) », publie-t-elle.

#RDC 🇨🇩🔴: Combats #FARDC-#M23, #Kinshasa accepte de dialoguer avec le #M23 à condition que les rebelles se retirent d'abord de #Bunagana pour leurs anciennes positions, les collines de #Chanzu et #Runyoni (DW)

Posted by Liberté News on Monday, July 18, 2022

Il n’y a pas que cette page qui a publié cette fausse information. L’infox est devenue virale à tel point qu’elle a été reprise sur d’autres pages Facebook voire twitter.

GUERRE À L'EST DE LA RDCONGO : Combats entre #FARDC-#M23, #Kinshasa accepte de dialoguer avec le #M23 à condition que…

Posted by Ngonga EBETI on Monday, July 18, 2022

#RDC: Combats #FARDC-#M23, #Kinshasa accepte de dialoguer avec le #M23 à condition que les rebelles se retirent d'abord de #Bunagana pour leurs anciennes positions, les collines de #Chanzu et #Runyoni (DW)

Posted by Parlons Politique. on Monday, July 18, 2022

🇨🇩🔴: Combats #FARDC-#M23, #Kinshasa accepte de dialoguer avec le #M23 à condition que les rebelles se retirent d'abord de #Bunagana pour leurs anciennes positions, les collines de #Chanzu et #Runyoni (DW)

Posted by ALLÔ RDC news on Monday, July 18, 2022

Des internautes dupés

De nombreux internautes ont cru à cette infox. La plupart ont estimé que le dialogue entre le gouvernement congolais et le groupe rebelle relève « une faiblesse notoire». « Faiblesse notoire de la part de nous congolais. Comment peut-on négocier avec des étrangers qui occupent notre territoire illégalement ? », s’est interrogé Olivier Makiriro. Et à Eric Djumah Silanga de se lamenter : « Nous sommes découragés maintenant. Un grand pays comme la RDC incapable de faire déloger les rebelles rwandais et ougandais de Bunagana ? C’est impossible. Où est l’importance de soutenir alors notre pays ? ». Robert Masende, lui, parle « d’un manque d’un leadership au sommet de l’Etat».

Dans sa mission de débusquer les fausses informations sur les réseaux sociaux, Congo Check a pu contacté conjointement la cellule de communication de la Présidence de la République démocratique du Congo, le porte-parole du M23 ainsi que le Rédacteur en Chef du média allemand Deutsche Well qui a été cité comme source de l’infox. Toutes ces sources ne confirment pas l’infox.

La Présidence de la RDC dément

D’après Tina Salama, porte-parole adjoint de Félix Antoine Tshisekedi, président de la République Démocratique du Congo, il n’y aura pas de dialogue entre le gouvernement congolais et le groupe « terroriste » du 23 Mars.

« Non, c’est faux ! Le président ne va pas négocier avec ce groupe terroriste », répond-t-elle à Congo Check via la messagerie WhatsApp.

La Deutsche Welle (DW) n’a pas informé que Kinshasa est prêt à dialoguer avec le M23

Les auteurs de cette publication ont cité le média allemand Deutsche Welle comme source de l’information. Ce qui a attiré l’attention de Congo Check qui a consulté les articles des plateformes dudit média sans retrouver une seule publication où il affirme que « Kinshasa va négocier le M23 à condition de se retirer de Bunagana ». C’est dans ce sens que Congo Check est entré en contact avec Zanem Nety Zaidi, correspondant de DW au Nord-Kivu. De par son concours, nos équipes ont pu décrocher la réaction du rédacteur en chef de la Deutsche Welle, qui insiste que son média n’a jamais diffusé une telle information.

« Non, ce n’est pas nous. On a donné la parole hier au porte-parole du M23 mais c’était pour le faire réagir aux accusations HRW », réagit à Congo Check Jean-Michel Boss, rédacteur en chef de DW.

Enfin, Congo Check est entré en contact avec le porte-parole du M23 présenté comme groupe « terroriste » par le gouvernement congolais. Pour le Major Willy Ngoma, son mouvement n’est pas encore informé d’un quelconque dialogue avec le gouvernement congolais. « Je ne connais rien. Le M23 n’est pas informé de ça », précise-t-il à Congo Check.

Il y a peu, Kinshasa a dépêché une délégation à Kampala (Ouganda) pour rencontrer le président Yoweri Museveni dans le cadre des actions diplomatiques que mène le gouvernement congolais en vue de trouver de solution au conflit déclenché par les rebelles de M23 dans l’Est de la RDC. Des internautes ont largement critiqué l’envoi de ladite délégation en Ouganda. Le lundi 18 juillet dernier, le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, a tenu à s’exprimer quant à ce. Selon lui, c’est sur demande de Museveni que la délégation congolaise conduite par le minstre Alexis Gisaro s’est rendue à Kampala, et que Kinshasa s’en tient au processus de Nairobi.

Avec la situation sécuritaire précaire dans l’Est de la République démocratique du Congo, il est évident de remettre en doute certaines publications sur les réseaux sociaux. Car, certaines gens profitent de la crise pour mener une guerre médiatique, privilégiant ainsi des intox, afin de désorienter l’opinion. Soyez attentifs et ne vous laissez pas tromper !

Avis de Congo Check à la communauté en ligne en République Démocratique du Congo, en République Centrafricaine, au Congo-Brazzaville et en Afrique Francophone: Si votre contenu est étiqueté comme faux, partiellement faux, contexte manquant, photo ou vidéo retouchée... ne le supprimez surtout pas ! Modifiez le, avec la mise à jour de l'article de vérification que nous mettons à votre disposition, puis signalez-le nous ! Ou alors faites un recours si vous pensez que notre article de vérification ne contient pas assez d'éléments factuels capables d'appeler à la modification de votre contenu. Notre équipe sera ainsi saisie et procédera à la levée du tag ou vous fournira plus d'assistance dans la compréhension du contexte autour de votre contenu ! En supprimant le contenu, nous ne pourrions malheureusement plus rien faire et la sanction restera !

Joel Machozi Kaseso
Joël Machozi Kaseso est un jeune journaliste basé dans l'Est de la RDC. Diplômé en sciences de développement durable à l'Institut supérieur de développement rural (ISDR) à Butembo, il s'est forgé dans le journalisme depuis 2017. Secrétaire de rédaction Desk Provinces à 7SUR7.CD, Vidéaste à Eleza RDC et éditeur à Radiomoto.net, il a intégré CongoCheck en mars 2022

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

LATEST POSTS

Faux, le M23 n’a pas demandé à la population de Kabindi de se déplacer vers Chengerero et Bunagana pour se protéger

Publiée sur la page Facebook Néo Télévision Africa, cette information circule trop sur les réseaux sociaux et particulièrement sur Facebook. Moins d'une heure après sa publication,...

Ces photos ne montrent pas un homme épousant deux femmes, plutôt le mariage d’une de ces jumelles

Les clichés d'un homme entouré par deux femmes aux tenues nuptiales similaires sont devenues virales sur les réseaux sociaux, principalement Facebook. Ces profils qui publient...

Non, les troupes kenyanes ne sont pas entrées en RDC via Bunagana

Plusieurs médias et profils de réseaux sociaux ont annoncé l'entrée sur le sol congolais des troupes kenyanes, qui prendront part à la force régionale de...

Faux, le Gouverneur Militaire du Nord-Kivu et le Général Chirimwami n’ont pas été arrêtés

Après l’arrestation du Général Philémon Yav, plusieurs autorités militaires des forces armées de la République Démocratique du Congo ont été aussi mentionnées dans l'affaire de...

Follow us

16,979FansLike
4,612FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Most Popular

spot_img