HomeActualitésFaux, Joe Biden n’a pas fait mention des accords signés par le...

Faux, Joe Biden n’a pas fait mention des accords signés par le president Felix Tshisekedi avant les elections


Une publication lue sur la page face book de « Shangwe »faisant allusion à la situation d’insécurité dans la partie Est en RDC montre une image de chefs d’Etats Africains reçu à la maison blanche dans une rencontre multilatérale avec le Président Biden. Le gouvernement Américain exige le respect des accords d’ avant l’élection de Félix Tshisekedi indique l’auteur du post sur sa légende. Alors qu’une certaine opinion sur la toile soupçonner à la fois, l’existence des accords secrets entre le régime Tshisekedi et Kigali. Avec une certaine complicité des Etats Unis accuser de soutenir le Rwanda pour déstabiliser la RDC . Ces dernières semaines ont été marquer par un certain type de retournement et de pression face au régime de Kigali.



Lors de la rencontre du 14 décembre à la maison blanche, le chef de l’Etat congolais a eu certes, un bref entretien avec son homologue Américain .Et en aucun lieu , le Président Biden est revenu sur la période pré-électorale en RDC. Ce dernier a plutôt salué le leadership du Président Tshisekedi et son engagement pour la paix et la prospérité en RDC .
« Joe Biden demande à Tshisekedi de respecter les accords signés avant son élection pour maintenir la stabilité dans la région » ,lit-on dans ce post . Certains internautes ont malheureusement cru la nouvelle à s’en tenir sur leurs commentaires .
« Ceci prouve que le plan de la balkanisation est toujours sur la table », reprend Lionel dans son commentaire. Une observation aussi soutenue par John qui note : « Les acteurs de la balkanisation s’activent encore » fait-il remarquer.Pour rétablir les faits dans leur contexte , Congo Check a fouillé dans les différentes sorties médiatiques du gouvernement Américain sur les enjeux politiques en RDC . Des différentes déclarations faites par ses acteurs et hauts cadres au niveau de la presse internationale ou locale . Sans repérer aucune trace de ces allégations faussement attribué au Président Joe Biden.
Le récent tête à tête entre le Président Félix Tshisekedi et son homologue Américain rémonte du sommet Etats Unis –Afrique . Où le chef de l’Etat congolais a été reçu en personne par Joe Biden à la maison blanche mercredi 14 décembre. Les deux chefs d’Etats ont eu un bref entretien bilatéral dans le bureau ovale de la maison blanche, suivi d’une rencontre multilatérale aux cotés de 5 autres Présidents africains . A l ‘occasion, Joe Biden a plutôt salué le leadership du Président Tshisekedi ,son engagement pour la paix et la prospérité en RDC .

En complément jeudi 15 Décembre dans une déclaration à la presse Internationale marquant la clôture du sommet. Revenant sur la question de l’insécurité à l’Est de la RDC, le secrétaire d’Etat Américain Antony Binken affirme : « J’espère que le Rwanda va user de son influence afin d’encourager le M23 à se retirer du territoire congolais ».

Avant d’ajouter la position américaine est claire : « Les Etats Unis restent attaché aux résolutions du processus de Nairobi et de la feuille de route du mini- sommet de Luanda ». Il faut donc que le M23 se retire des zones occupées ,ce qui va permettre une désescalade de la situation , a confié ce haut cadre Américain.

En Réaction dans un communiqué publié lundi soir le ministre Rwandais des Affaires Etrangères Vincent Biruta a affirmé que Paul Kagame et Anthony Blinken avaient eu de bons échanges mais que des différences demeurent sur la compréhension du problème.
« L’approche erronée de la communauté Internationale continue d’exacerber le problème », rapporte le chef de la diplomatie Rwandaise.

 Vu le climat de méfiance , entre  une certaine opinion publique nationale de plus en plus hostile et radicale en RDC, vis-à-vis de la communauté internationale .  Il était nécessaire de préciser que le sommet Etats Unis Afrique dessine un autre tournant dans la résolution et la perception  du conflit à l’ Est de la RDC .                                                                                                                                                                                                                  YVES MAMPUYAMots clés / Joe Biden , accords , RDC

Yves mampuya Mampuya <mampuyayves9@gmail.com>19 janv. 2023 04:25 (il y a 1 jour)
À moi

Faux   ,  le sommet Etats unis Afrique ne consacre pas la balkanisation de la RDC

Une publication lue sur la page face book de « Shangwe »faisant allusion à la situation d’insécurité dans la partie Est en RDC montre une image de chefs d’Etats Africains reçu à la maison blanche dans une rencontre multilatérale avec le Président Biden. «Le gouvernement Américain exige le respect des accords d’ avant l’élection de Félix Tshisekedi indique l’auteur du post sur sa légende.
« Joe Biden demande à Tshisekedi de respecter les accords signés avant son élection pour maintenir la stabilité dans la région » ,lit-on dans ce post . Certains internautes ont malheureusement cru la nouvelle à s’en tenir sur leurs commentaires.

« Ceci prouve que le plan de la balkanisation est toujours sur la table », reprend  Lionel dans son commentaire.  Une observation aussi soutenue par John qui note :  «  Les acteurs de la balkanisation s’activent encore » fait-il remarquer.
Faux ,le sommet Etats Unis Afrique n’est pas un forum organisé pour la balkanisation de la RDC.

Le récent tête à tête entre le Président Félix Tshisekedi et son homologue Américain rémonte du sommet Etats Unis –Afrique . Où le chef de l’Etat congolais a été reçu en personne par Joe Biden à la maison blanche mercredi 14 décembre. Les deux chefs d’Etats ont eu un bref entretien bilatéral dans le bureau ovale de la maison blanche, suivi d’une rencontre multilatérale aux cotés de 5 autres Présidents africains . A l ‘occasion, Joe Biden a plutôt salué le leadership du Président Tshisekedi ,son engagement pour la paix et la prospérité en RDC .

En complément jeudi 15 Décembre dans une déclaration à la presse Internationale marquant la clôture du sommet. Revenant sur la question de l’insécurité à l’Est de la RDC, le secrétaire d’Etat Américain Antony Binken affirme : « J’espère que le Rwanda va user de son influence afin d’encourager le M23 à se retirer du territoire congolais ».

Avant d’ajouter la position américaine est claire : « Les Etats Unis restent attaché aux résolutions du processus de Nairobi et de la feuille de route du mini- sommet de Luanda ». Il faut donc que le M23 se retire des zones occupées ,ce qui va permettre une désescalade de la situation , a confié ce haut cadre Américain.

En Réaction  dans un communiqué publié lundi soir le ministre Rwandais des Affaires Etrangères Vincent Biruta  a affirmé que Paul Kagame  et Anthony Blinken avaient eu de bons échanges mais que des  différences demeurent sur la compréhension du problème. 
 «  L’approche erronée de la communauté Internationale continue d’exacerber le problème  », rapporte le chef de la diplomatie Rwandaise.
 vu le climat de mefiance d’ une certaine opinion publique radicale vis à vis de la communauté Internationale. Il etait necessaire de préciser la portée du Sommet Etats unis Afrique et la perception de differents acteurs sur le conflit à l’Est de la RDC.   

Yves Mampuya
Yves Mampuya
Je suis Yves Mampuya, diplômé en hautes études de relations internationales. Je fais mes débuts en tant que journaliste en 2012. relationnel et diplomate je reste passionné du système politique international et des rapports de forces entre les Etats. Blogueur sur le web, j'ai intégré Congo check en 2020.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Recent Comments