Attention à cette satire annonçant la nomination de Noël Tshiani à tête de la BCC

0
381

L’ancien candidat aux élections présidentielles de 2018 en République Démocratique du Congo, Noël Tshiani aurait été nommé gouverneur de la Banque Centrale du Congo (BCC) ? Non, méfiez-vous de cette satire publiée ce lundi soir sur le fil d’actualités du compte Facebook de Patrick Félix Abeli.

« Urgent : Noël Tshiani nommé gouverneur de la BCC », écrit ce journaliste congolais dans une publication qui a généré des dizaines de réactions une demi-heure après sa mise en ligne.

Urgent: Noël Tshiani nommé gouverneur de la BCC😄😄😄

Posted by Patrick Felix Abely on Monday, July 5, 2021

Bien que publié sur un compte privé, la satire a été partagée par plusieurs autres utilisateurs de Facebook, tel que Jean-Pierre Kayembe.

Noël Tshiani nommé Gouverneur de la BCC😂

Posted by Jean Pierre Kayembe on Monday, July 5, 2021

Noël Tshiani n’a été nommé à aucun poste à la Banque centrale du Congo

Après vérification, Congo Check remarque qu’il s’agit d’une satire étant donné qu’il n’existe aucune preuve factuelle de cette nomination. L’économiste et homme politique congolais n’a pas été nommé à ce poste après la publication de nouvelles ordonnances présidentielles ce même lundi.

C’est plutôt Malangu Mbuyi Kabedi qui a été nommée gouverneure de la Banque Centrale du Congo en remplacement de Déogratias Mutombo.

Ce dernier est quant à lui devenu le président du Conseil d’administration de l’Autorité de Régulation et de Contrôle des Assurances (ARCA), une société qui assure protection des droits des assurés en RDC et des bénéficiaires des contrats d’assurance, à la solidité de l’assise financière des entreprises d’assurance.

Noël Tshiani n’a donc pas été nommé gouverneur de la BCC, et ne figure pas non plus dans la liste des administrateurs de cette institution.

L’ordonnance présidentielle indique que c’est Thomas Batetele, Prince Leta Katumba, Alain Kahasha Ntumbwa, Elongo Isemoli, Éliane Mukeni, Georges Tshilenge, Jean Nsele Ilema, Andre Wameso, qui sont nommés administrateurs de la Banque Centrale du Congo.

Déogratias Mutombo Mwana quitte son poste après y avoir été propulsé en 2013 par l’ancien président Joseph Kabila Kabange.

Noël Tshiani Muadiamvita reste donc cet homme politique qui anime actuellement la scène sociopolitique de la RDC suite à une proposition de loi qu’il compte faire entrer au parlement sur « la Congolité ». Cette dernière vise « le verrouillage » des postes de souveraineté notamment à la présidence de la République. Ces postes ne seraient, selon sa proposition, consacrés seulement aux congolais de père et de mère.

Dans une interview, Noël Tshiani se disait être plus que qualifié pour occuper ce poste, en vantant son CV :

« Je suis plus que qualifié pour être gouverneur de la Banque Centrale….Je suis préparé jusqu'aux dents…A la minute…

Posted by Steve Wembi on Tuesday, July 6, 2021

Une récidive nuisible

Suite à son absence dans différentes institutions de prise de décision en RDC, beaucoup de congolais attendaient que Noël Tshiani devienne le gouverneur de la BCC grâce notamment à son expertise dans le domaine économique.

Mais cette « fausse » annonce de sa nomination, a pourtant été bien accueilli par certains internautes.

« Mais il le mérite », a laconiquement lâché Tshims Tshimpanga, à la publication du journaliste Jean-Pierre Kayembe.

Congo Check conseille aux internautes de se méfier de certaines annonces. La désinformation, si elle est rendue virale par ceux qui la partagent, peut prendre le dessus sur la bonne information, semer la confusion au sein de la communauté, voire même être à la base d’une crise sociale comme vécue ces dernières années notamment dans l’Est du pays.

En RDC, les ordonnances présidentielles sont lues sur les antennes de la Radiotélévision Nationale Congolaise (RTNC). Les annonces de nomination dans les entreprises publiques viennent de là et non des comptes Facebook privés.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here