Attention, le casque bleu chinois a été blessé dans un accident de circulation et non battu par la population

0
190

Depuis le samedi 24 avril, des photos d’un casque bleu chinois de la Monusco blessé abondent le réseau social Facebook et des internautes affirment qu’il a été battu par des habitants de Kavumu. Faux, ce casque bleu a été cogné par le rétroviseur d’un véhicule de la RVA.

Rappel de contexte : Dans une vidéo. publiée le week-end dernier, très vite devenue virale, on voit des agents de la MONUSCO s’en prendre à un homme de peau noire. La légende et les commentaires dans la vidéo parlent d’un chauffeur qui aurait égratigné le véhicule des casques bleus, et ainsi il se fait molester par eux. La vidéo a créé beaucoup d’indignations car tout ce mois a été marqué par des manifestations anti-Monusco. Entre le 10 et le 13, ces manifestations avaient même dégénéré, entraînant la mort d’au moins 11 personnes et plus de 50 blessés. C’est dans ces contextes que la vidéo d’un homme battu par des casques bleus, avant d’être embarqué dans leur véhicule est apparue. Puis les photos du militaire chinois ont aussi circulé. Mais, si les photos et la vidéo sont réelles et liées, la légende sur les photos est erronée. Nous vous démontrons pourquoi, dans cet article.

L’infox : « Kitoko esili te. SK-KAVUMU RDC, le sort des éléments de la MONUSCO qui ont torturé un chauffeur de la RVA. Les habitants n’ont pas attendues un sifflet pour s’apprendre à eux. », écrit Lisette Lisa Mongendu sur sa page facebook.

La publication est commentée par 110 internautes, aimée par 278 autres et 107 fois partagée.

https://www.facebook.com/photo?fbid=794282881227674&set=pcb.794282987894330

D’autres internautes y ont cru. C’est le cas de Rose Kashala, qui a aussi publié l’infox sur son mur.

« Voici les résultats des échauffourées après agression du chauffeur de la RVA par les contingents de la MONUSCO à Kavumu au Sud-Kivu ce samedi. », peut-on lire sur son compte Facebook.

RDC : Voici les résultats des échauffourées après l'agression du chauffeur de la RVA par les contingent de la MONUSCO à Kavumu, au Sud-Kivu ce samedi

Posted by Rose Kashala on Saturday, April 24, 2021

Le casque bleu renversé par un véhicule, mais pas tabassé par la populaton

Plusieurs sources contactées par Congo Check démentent l’infox selon  laquelle ce casque bleu aurait été battu par les habitants, mais affirment qu’il a été renversé par un véhicule. C’est même de là que sont partie des altercations

« Les gens disent que ce casque bleu chinois a été récupéré et tabassé par la population. Ce qui est totalement faux. Il n’a pas été tabassé. Au contraire, tel que l’a confirmé le Directeur de la RVA, ce casque bleu avait été percuté par le véhicule de la RVA, dont le conducteur ne s’est pas arrêté et a par la suite été poursuivi par les autres casques bleus, jusqu’à l’aéroport. », affirme à Congo Check Alain Likota de l’information publique de la MONUSCO Sud-Kivu. La MONUSCO ajoute que le casque blessé a même eu un traumatisme crânien, après cet accident.

 « Les blessures sur ce casque bleu résultent donc du fait que le bus de la RVA l’a cogné, alors qu’il marcahit, et il est tombé et a subi un traumatisme crânien. », renchérit Alain Likota.

La société civile territoire de Kabare à son tour nie le fait que le contingent ait été tabassé. Emmanuel Bengheya parle d’un accident. Le casque bleu chinois a été blessé par le rétroviseur du véhicule et non tabassé par des habitants.

« Faux, il n’a pas été  tabassé par les habitants. Il a été touché par le rétroviseur du véhicule. La société civile ne reconnaît pas qu’il a été tabassé par les habitants. Il a été touché par les véhicules. », a déclaré à Congo Check Emmanuel Bengheya président de la société civile territoire de Kabare.

L’administrateur du territoire de Kabare Thaddée Miderho à son tour rassure qu’il s’agît d’un accident : « Le rétroviseur d’un bus de la RVA qui a touché un chinois qui était à pied, le bus a continué la course et que le chinois a mobilisé les autres dans leur campement et c’est ainsi que les chinois sont allés menacés ce chauffeur. Le chinois a été blessé touché par le rétroviseur. » explique Thaddée Miderho administrateur du territoire de Kabare.

Samedi, à l’aéroport de Kavumu, des contingents chinois ont tabassé un chauffeur de la RVA, des actes condamnés par la MONUSCO et l’ambassade de la Chine qui promettent l’ouverture d’une enquête pour sanctionner les coupables.

J’apporte mon soutien à l’enquête menée par @MONUSCO pour établir les faits de l’incident, et souhaite le rétablissement prompte au casque bleu chinois blessé.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here