Vrai, l’artiste Général Defao est mort au Cameroun

0
67

Depuis 3 jours l’information du décès de l’artiste musicien appelé General Defao défraie la chronique en République démocratique du Congo. De son vrai nom Lulendo Matumona ce compositeur interprète congolais a perdu la vie à Douala au Cameroun âgée de 62 ans. L’information est avérée.   

« Notre artiste Defao ce soir à 20h10 dans un hôpital au Cameroun. Je vous donne plus d’informations dans la soirée Oh je suis choquée. Décès de Notre artiste Defao ce soir à 20h10 dans un hôpital au Cameroun. Je vous donne plus d’informations dans la soirée Oh je suis choquée », écrit Pitchou Mangaya une figure dans le business de la musique en République démocratique du Congo.

Décès de Notre artiste Defao ce soir à 20h10 dans un hôpital au Cameroun Je vous donne plus d’informations dans la soirée Oh 😥 je suis choquée RIP L’artiste

Posted by Pitchou Mangaya on Monday, December 27, 2021

Information confirmée par plusieurs sources

Selon la Radio France internationale : « l’artiste aurait été victime de complications médicales : le diabète mêlé au Covid-19. Aussitôt arrivé au Cameroun, il a été frappé d’un malaise et immédiatement évacué vers le centre médical Laquintinie »

La radio Okapi donne d’autres détail sur sa mission au Cameroun : « En séjour au Cameroun depuis la semaine dernière où il devait se produire pour un concert privé, l’artiste a dû être emmené d’urgence à l’hôpital Laquintinie de Douala. », écrit la radio onusienne qui cite son porte-parole Henry Noël Ndongala.

Le gouvernement Congolais confirme le décès de l’artiste et déclare : « Se tient aux cotés de la famille biologique et la grande famille des artistes pour le rapatriement de la dépouille mortelle de l’illustre disparu et l’organisation des obsèques. En attendant le programme officiel qui vous sera communiqué ultérieurement, le Gouvernement de la République présente ses condoléances à la famille biologique, professionnelle, aux artistes, aux operateurs culturels, aux mélomanes ainsi qu’a tous les amoureux de la Rumba Congolaise » à écrit dans un communiqué la ministre Catherine Kathungu Furha.  

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here