Vrai, le congolais César Manzoki a été convoqué dans l’équipe nationale centrafricaine

0
552

Depuis quelques jours, l’information suscitant des doutes, circule sur les réseaux sociaux dont Facebook indiquant que le joueur congolais natif de Bunia en province de l’Ituri, Manzoki Lobi Cesar figure sur la liste des Fauves du Bas Oubangui (équipe nationale de la RCA). Pour dissiper les doutes, Congo Check qui a vérifié dans les données officielles de l’équipe nationale de football de la RCA, confirme l’alignement et la titularisation au sein de 11 joueurs de Fauves de l’Oubangui, de César Manzoki, qui a évolué dans plusieurs clubs de la partie orientale de la RDC.

Plusieurs congolais qui connaissent l’attaquant de Vipers SC, équipe de la première division du championnat ougandais, comme congolais ayant même été appelé en présélection par Florent Ibenge pour les Léopards de la RDC dans le tournoi de la CECAFA (le Conseil des associations de football de l’Afrique Australe) en 2018 ont émis des doutes sur son choix pour la sélection centrafricaine en vue de ses matchs amicaux contre la Tanzanie ce 23 mars et le Soudan 3 jours plus tard.

« J’ai grandi avec Cesar Manzoki à Bunia et il évolue actuellement en Ouganda. Je l’appelle personnellement pour en savoir plus » écrivait un internaute dans un forum WhatsApp. « Ah! Manzoki est congolais, vous avez volé notre joueur » s’indigne Benjamin Longayo sur les lineups publié par la RCA.

Le nom de César Manzoki et ses photos apparaissent sur les données officielles de la RCA

Après plusieurs recherches effectuées par Congocheck, l’ancien joueur de l’équipe Dauphin Noir de Goma, Maniema Union de Kindu ou encore Vita Club de Kinshasa apparaît sur toutes la liste officielle publiée par le sélectionneur centrafricain Raoul Savoy le 17 Mars dernier, repris par les médias locaux et étrangers.

A noter que la nationalité sportive ne définit que la qualification d’un sportif dans les compétitions internationales. Elle peut différer de la nationalité administrative. En particulier les bi-nationaux doivent choisir, à un certain niveau de compétition, leur nationalité sportive. Ces règles dépendent de chaque fédération sportive internationale. Ainsi, il n’est pas systématiquement nécessaire d’avoir la citoyenneté d’un État, et donc le passeport, pour être titulaire de la nationalité sportive.

C’est notamment le cas pour la République démocratique du Congo qui interdit la double-citoyenneté mais autorise des joueurs ayant choisi un autre passeport à évoluer avec la sélection nationale de football.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here