Méfiez-vous de ces statistiques de taux de réussite par province, elles sont fausses

0
5310

En République démocratique du Congo, des statistiques qui prétendent représenter le taux de réussite aux épreuves de l’examen d’État (EXETAT) par province, circulent depuis plusieurs jours. Méfiez-vous, les résultats ne sont pas encore publiés, constate Congo Check.

La nouvelle a été largement partagée sur Facebook dont sur la page « Ebale ya Mozindo Officiel » qui compte plus de 150.000 abonnés, ou encore la page C-News, forte de ses 155.000 abonnés.

« EPST: résultats 2021, voici les statistiques de réussite par province :  Kinshasa : 68% réussite – Sud-Ubangi : 57% réussite – Nord-Ubangi : 40% réussite -Équateur : 69% réussite – Bas-Uele : 51% réussite – Haut-Uele : 51% réussite – Ituri : 65% réussite – Kongo-Central : 38% réussite – Mongala : 45% réussite – Maï-Ndombe : 59% réussite – Kwilu: 51% réussite – Kwango : 58% réussite – Tshuapa : 35% réussite – Tshopo : 60% réussite – Sankuru : 60% réussite – Kasaï : 75% réussite – Kasaï-Oriental: 70% réussite – Kasaï-Central: 67% réussite – Lomami : 25% réussite – Nord-Kivu : 50% réussite – Sud-Kivu : 69% réussite – Maniema : 60% réussite – Tanganyika : 62% réussite – Haut-Katanga : 75% réussite – Lualaba : 30% réussite – Haut-Lomami : 63% réussite », relaient ces pages.

#RDC: #EXETAT 2019.🇨🇩VOICI LES STATISTIQUES DE RÉUSSITE PAR PROVINCE_____________Kinshasa : 80 % réussite.Sud…

Posted by Ebale Ya Mozindo Officiel on Tuesday, July 9, 2019

Ici aussi :

*#EXETAT 2019 :*🇨🇩*LES STATISTIQUES DE RÉUSSITE PAR PROVINCE*_____________Kinshasa : 80 % réussite.Sud -Ubangui :…

Posted by C-News on Tuesday, July 9, 2019

Mais aussi ici :

#EPST: Exetat résultats 2021VOICI LES STATISTIQUES DE RÉUSSITE PAR PROVINCE :————————Kinshasa : 68%…

Posted by Infos30.CD on Monday, September 20, 2021

Des internautes partagés

En parcourant les centaines de commentaires, générés notamment par la publication de la page Ebale ya Mozindo, Congo Check constate que les internautes ont des avis partagés vis-à-vis de la véracité de ces statistiques.

Si certains y croient en émettant notamment le sentiment de chagrin pour le faible taux dans leurs provinces, d’autres en revanche, ne se sont pas laissés dupés.

« Des résultats douteux pour moi. Il y a des provinces qui forment mieux les élèves que les écoles de la ville province de Kinshasa. La ville province de Kinshasa ne mérite pas la 1ere place. Que des corruptions dans ce pays », s’indigne Kanda Mbongo.

Si ce dernier a émis des doutes, Danken Matumona lui a cru en ces statistiques : « La dernière de Province, c’est le Sankuru. Une honte pour l’elite du coin. Voilà un grand travail auquel il faut s’atteler au lieu de se diviser, chercher le poste politique », a-t-il commenté.

Des statistiques inventées

Des élèves finalistes ont alerté Congo Check, voulant savoir si ces résultats sont vrais. Alors, Congo Check a lancé des recherches et a remarqué que ces statistiques ont été inventées, elles ne proviennent pas du ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique.

« C’est des fakenews. J’ai même déjà publié sur Facebook, ces résultats ne proviennent pas du ministère, c’est une invention. », a déclaré à Congo Check, Rachel Kitsita, chargée de communication du ministre de l’EPST Tony Mwaba.

Pour corroborer cette déclaration, Congo Check a consulté les différents canaux numériques utilisés par le ministère de l’EPST pour différentes communications officielles.

Et sur le compte Twitter du ministre Tony Mwaba Kazadi, cette nouvelle ne figure pas. Congo Check remarque qu’elle a aussi déjà été démentie par Educ TV, la chaine de télévision publique dédiée à l’enseignement en RDC.

« Exetat 2021 : alerte intox.  La cellule de communication du Ministre Tony Mwaba invite l’opinion publique RDC à ne point prêter attention aux faux résultats qui circulent en ce moment sur les réseaux sociaux. Les résultats officiels seront dévoilés via les canaux officiels », écrit Educ TV.

Annonce incessante des résultats

Le 15 septembre dernier, le ministre de l’EPST a visité le centre national de correction à Kinshasa, pour évaluer le niveau d’exécution et a en même temps fait part de son vœu de voir le travail s’accélérer pour que les résultats soient disponibles d’ici la fin du mois de septembre.

« La correction commence par le dépouillement. Les copies sont rangées et on les envoie au scannage. Après scannage, ça sera la correction proprement-dite. Je dois vous dire qu’incessamment la publication pourra commencer parce que les malles sont arrivées et il ne reste que quelques 3 provinces à cause des difficultés de transport », avait déclaré à la pressel’inspecteur Général de l’EPST, Jacques Odia qui était aux côtés du ministre.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here