L’artiste comédienne Aïda arrêtée et transférée à Makala ? Attention, c’est une infox !

0
193

Plusieurs personnes affirment depuis vendredi 10 septembre que l’artiste comédienne Gladis Kapinga Aïda a été arrêtée et transférée à la prison de Makala. Attention, c’est une infox.

Tout est parti d’une alerte de la journaliste Paulette Kimuntu sur Twitter. «Aïda arrêtée depuis hier et transférée depuis cet après-midi à la prison centrale de Makala pour avoir insulté Modero dans un gag», avait-elle écrit le vendredi en début de soirée dans un tweet qu’elle a supprimé depuis.

Par la suite, la rumeur est devenue virale, reprise par plusieurs pages Facebook avec plusieurs centaines de partages en quelques heures et diverses réactions. Sur la page Mo Padja notamment, l’infox a généré au moins 150 partages.

Dans la soirée de ce même vendredi, Congocheck a entrepris d’approcher l’intéressée et quelques-uns de ses proches. Premier à démentir l’infox, le journaliste culturel Barezy Baza. «C’est faux, elle est chez elle à la maison», a expliqué celui qui est considéré comme un des parrains d’Aïda. L’artiste elle-même nous a également répondu sur WhatsApp en ces termes: «j’ai appris que je suis en prison. Si c’était le cas, j’aurais mon téléphone avec moi ? » De son côté, l’humoriste Ya Youss a dit avoir personnellement échangé avec Aïda et que celle-ci ne se retrouve nullement dans de sales draps. Samedi, Bienvenu Tukebana, patron du groupe Cinarc a apporté une autre précision dans l’affaire : «elle n’a été ni arrêtée, ni inquiétée par la justice».

Alors que la rumeur portait sur une prétendue insulte de l’artiste sur le président de la République, celle-ci a tenu à recadrer les choses, expliquant qu’elle «contrôle toujours ses paroles, sur scène ou ailleurs». Elle ajoute que s’il arrivait qu’elle dérape, «le montage est fait pour revoir et enlever les parties jugées indécentes». Aussi, aucun média d’actualité générale ou culturelle en RDC n’a relayé cette arrestation.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here