HomeActualitésFact-checkLa vidéo montrant la combustion du gaz méthane sur un marais n’est...

La vidéo montrant la combustion du gaz méthane sur un marais n’est pas du Nord-Kivu mais des Philippines

Sur Facebook, un internaute a attribué à une région du Nord-Kivu, une vidéo d’une quinzaine de secondes présentant la combustion sur un marais. Il s’agit de la combustion du gaz méthane, sur un marais situé au sud des Philippines, et non au Nord-Kivu, attestent les recherches de Congo Check.

La légende placée a affirmé que cet événement se produit « quelque part au Nord-Kivu, en RDC ». La viralité de cette vidéo a atteint plus de 400 mentions « j’aime », beaucoup de commentaires et au-delà de 2 600 partages.

Les internautes fiers de leur pays

Les internautes ont cru en cette vidéo. Cela donc permis, surtout aux internautes de nationalité congolaise, d’exprimer la fierté de l’ensemble des gisements que regorge leur pays. Le cas de Marcel Mboma qui pense que « Dieu est heureux de donner aux congolais ce pétrole et de l’eau chaude que les blancs venaient visiter au Congo durant la colonisation ». Cyrille Mawazo lui va jusqu’à affirmer qu’il a déjà « visiter cet endroit…où elle y a cuit des pommes des terres avec son papa ». Quant à Eddy Makumbi, il croit que c’est un endroit qui « servirait au tourisme si le Gouvernement prenait conscience ».

Gisement de gaz naturel à Mindanao, aux Philippines

Congo Check a vérifié cette vidéo, et a découvert que ce phénomène ne s’est pas produit au Nord-Kivu, plutôt à Mindanao, dans le marais de Liguasan au sud de l’archipel des Philippines. Nous avons utilisé l’outil de recherche d’images inversées de Yandex et de Bing, et quelques recherches à l’aide des mots-clés introduits dans le moteur des recherches Google.

Congo Check a retrouvé la vidéo originale, postée sur Youtube en février 2016, sans beaucoup de détails.

Quelques jours plus tard, détails ont été posté sur une autre chaîne Youtube, le 18 février 2016, et la légende précisait : « Gisement de gaz naturel à Mindanao. C’est le gisement de gaz dans le marais de Liguasan à Mindanao ».

Pour peaufiner et confirmer ces premiers résultats, Congo Check a parcouru d’autres médias qui, déjà en 2016 et en 2018 traitaient le même sujet. Après avoir introduit les mots-clés « Gaz Naturel Mindanao », Congo Check est tombé sur un reportage de la Chine Global Television Network (CGTN) qui présentait en 2018, cette région du sud des Philippines qui rend les investisseurs fous parce qu’elle a tellement de gaz naturel inexploité. Les habitants peuvent mettre le feu à l’eau décrypte le reportage.

Selon le même reportage, Les ingénieurs américains pensent que les villes reculées de North Cotabato et Maguindanao détiennent un demi-billion de dollars de gaz. Le gaz naturel inexploité dans cette région est une ressource qui pourrait transformer le pays appauvri.

Les mêmes détails de cette partie des Philippines sont présentés dans le média philippin PhilNews.XYZ et le blog Maguidang.

Le lac Kivu et son gaz méthane

Cependant, il faut savoir que des sources d’eaux chaudes existent dans la région du Kivu, République Démocratique du Congo. Ces sources sont associées aux phénomènes de rifting et au volcanisme dans cette région. Elles sont alignées suivant la direction préférentielle des failles et constituent des marqueurs tectoniques dans la région.

Selon des scientifiques, si la lave dégagée par Nyiragongo atteignait les profondeurs du lac Kivu , cela pourrait provoquer un brassage soudain de l’ensemble du lac. Le gaz méthane s’y trouvant pourrait s’échapper brusquement et asphyxier les hommes et les animaux.

Le lac Kivu, situé dans le creux du rift africain entre le Rwanda et la République démocratique du Congo, est potentiellement dangereux.

Pour épargner les populations environnantes du risque d’explosion gazeuse, le gouvernement de la République démocratique du Congo, avait levé l’option depuis 2014 de l’élimination du gaz carbonique par le dégazage progressif dans une couche comprise entre 12 et 50 mètres de profondeur du lac Kivu. Mais jusque-là les projets liés à cette exploitation du gaz n’ont pas démarré.

Pourquoi détruire cette dés/mésinformation ?

Cette vidéo pourrait créer la peur, la panique et susciter la crainte d’une probable éruption limnique au sein des populations riveraines du lac Kivu, réputé pour la concentration du gaz méthane non encore exploité.

Hobab Watukalusu
Blogueur, enseignant et étudiant en Gestion Informatique vivant à Goma. Il développe un ardent désir pour le journalisme web, le Factchecking et le blogging. Intéressé par les enfants, le sport et les actualités. La lutte contre les Fake News est pour moi une addiction.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Recent Comments